* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

L'amour réciproque de Dieu le Père et Dieu le Fils Héritier

89508238_806537406502958_6316805378017329152_o

 

Le chapitre 8 du livre des Proverbes nous montre que Jésus, appelé "la Sagesse" était de toute éternité, n’ayant ni commencement ni fin. Bien avant le commencement des choses créées, la Sagesse était là, une Personne divine, le Fils avec le Père, dans une plénitude réciproque d'amour et de joie, pour concevoir, puis réaliser ensemble l'œuvre de la création. La parole de Dieu nous dit qu'il était à côté de lui son nourrisson, il était ses délices tous les jours, toujours en joie devant lui (Proverbes 8.30). L'amour entre Dieu le Père et Dieu le Fils est éternel, insondable et inexprimable.
Dieu nous aime de toute éternité

Ce même chapitre du livre des Proverbes nous apprend que, avant même le commencement de la création, la Sagesse (Jésus) avait ses délices dans les fils des hommes. Mystère profond et extraordinaire : avant que n'existe un seul homme, avant même qu'il y ait une terre pour le porter, nous avons été, vous et moi, connus et aimés !

Tu m'as aimé Seigneur, avant que la lumière
Brille sur l’univers que ta voix a formé,
Et que l’astre du jour, parcourant sa carrière,
Verse la vie à flot sur la nature entière.
Mon Dieu, tu m’as aimé !
Mon Dieu, tu m’as aimé !

Le Père nous a aimés comme il a aimé son Fils
Quand Jésus était sur la terre, la Sagesse incarnée, il dit à son Père en parlant de ses disciples et de tous ceux qui croiraient en lui : « Tu les a aimés comme tu m'as aimé » (Jean 17.23). L'amour de Dieu pour des êtres pécheurs tels que nous est le même que celui dont il aime son Fils unique et bien-aimé. Dieu a prouvé son amour pour nous en donnant Celui qu'il a de plus cher à son cœur. Rappelons ce si beau verset de l'Evangile selon Jean, chapitre 3 verset 16: « Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle »

Mon Dieu, tu m’as aimé, quand, sur la croix infâme,
On vit de Jésus-Christ le corps inanimé ;
Quand, pour me racheter de l’éternelle flamme,
Ton saint Fils a porté les péchés de mon âme,
Mon Dieu, tu m’as aimé !
Mon Dieu, tu m’as aimé !

Jésus nous a aimés comme son Père l'a aimé
Par ailleurs, Jésus nous dit : « Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimés » (Jean 15.9). L'amour dont Jésus nous aime est le même et aussi grand que celui du Père. Il a prouvé cet amour en s'offrant lui-même en sacrifice pour nos péchés. « Personne n'a un plus grand amour que celui-ci, a-t-il dit, qu'il laisse sa vie pour ses amis » (v.13)

Dieu vous aime
Ami, savez-vous que de cet amour infini et éternel, celui du Père comme celui du Fils, vous et moi en sommes les objets ? Réalisons-nous que l’amour de Dieu pour chacun de nous est le même que celui dont il aime son Fils unique et bien-aimé ?

Dieu le Père vous aime ! Jésus, Dieu le Fils vous aime ! Cet amour a été manifesté d'une manière éclatante à la croix où il mourut volontairement pour vous et moi, pour payer le prix de nos péchés. Avez-vous répondu à cet amour en croyant simplement en lui, en l'acceptant comme votre Sauveur ? Pouvez-vous exprimer ces magnifiques paroles :

Tu m’aimeras toujours ! Ni Satan, ni le monde,
N’arrêteront jamais le cours de ton amour.
Où le mal abonda, la grâce surabonde :
A ton amour, ô Dieu que mon amour réponde,
Toi qui m’aimes toujours !
Toi qui m’aimes toujours !
(Hymnes et Cantiques n° 151)

http://www.la-verite-sure.fr/page682.html



16/03/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres