* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La “bienheureuse espérance” ( La Bonne Semence )

Quiconque a cette espérance en lui (Christ) se purifie, comme lui est pur.

1 Jean 3. 3

La seconde venue du Seigneur n'est-elle pour nous qu'une espérance, c'est-à-dire quelque chose d'un peu incertain?? C'est une question qu'on entend parfois. Mais dans l'Écriture, le mot espérance est souvent employé pour indiquer ce qui est futur, et non pour suggérer une incertitude. “L'espérance ne rend pas honteux”, et “si ce que nous ne voyons pas, nous l'espérons, nous l'attendons avec patience” (Romains 5. 5?; 8. 25). Lorsque nous croyons en Jésus Christ, nous recevons aussitôt de grandes bénédictions. Cependant, nous n'avons pas dès maintenant tout ce que nous posséderons à la fin. Dieu nous a prédestinés à “être conformes à l'image de son Fils” (Romains 8. 29), c'est pourquoi “c'est en espérance que nous avons été sauvés” (v. 24), c'est-à-dire sauvés avec quelque chose de plus qui viendra plus tard. Nos corps ne sont pas encore sauvés, mais nous avons reçu le Saint Esprit comme arrhes de tout ce que Christ nous a acquis par son œuvre à la croix et que nous recevrons plus tard?; il s'agit en particulier de ce salut de nos corps qui seront rendus semblables à celui de notre Sauveur (Éphésiens 1. 13, 14?; Philippiens 3. 20, 21). En nous donnant le Saint Esprit qui vient habiter dans nos corps, Dieu nous donne un gage certain qu'ils seront ressuscités et conformes à celui de Christ (Romains 8. 11)?: c'est une espérance, car c'est encore futur?; elle est certaine – nous avons reçu des arrhes?!

Pour qu'elle ait un effet sanctifiant sur notre vie, il n'est pas nécessaire que l'espérance se transforme en menace. Certains semblent s'imaginer que nous avons besoin d'être encouragés au zèle et à la vigilance par la menace de ne pas partir avec les autres lors de l'enlèvement des croyants si nous n'atteignons pas un certain niveau de spiritualité. Mais l'Écriture ne dit pas?: Que celui qui se souvient de cette menace se purifie lui-même. Elle déclare?: “Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui est pur”. Dans ce verset, l'espérance, c'est la perspective certaine que nous serons comme Christ lorsqu'il viendra nous chercher, et c'est cette pensée qui nous incite à la pureté.

Sauvés par grâce, nous vivons alors en “attendant la bienheureuse espérance” (Tite 2. 13) – une espérance d'un prix inestimable et ne comportant aucun élément de doute.

d'après H.P. Barker

 



04/12/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 806 autres membres