* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La conscience endormie de David ( Plaire au Seigneur )

Davi-e-Bate-Seba-O-pecado-de-adultério

 

 

Quand le deuil fut passé, David envoya, et recueillit (Bath-Shéba) dans sa maison, et elle devint sa femme, et lui enfanta un fils. Mais la chose que David avait faite fut mauvaise aux yeux de l’Éternel. 2Sa 11:27

Les années ont passé; David, le fuyard pourchassé par Saül, est devenu le roi reconnu de tout le peuple d’Israël. Ses ennemis ont été détruits, et maintenant il se contente d’envoyer son général en chef réprimer ceux qui se révoltent contre lui. David ne ressent plus de la même manière la nécessité d’avoir Dieu avec lui: il lui suffit de donner des ordres pour que sa volonté s’accomplisse.

C’est dans ces conditions que, lui qui avait déjà plusieurs femmes, il contraint Bath-Shéba à commettre adultère avec lui. Pour que son péché n’éclate pas aux yeux de tous, il manigance le retour d’Urie, le mari de Bath-Shéba, puis le meurtre de celui-ci. Il met un point final - croit-il - à toute cette affaire en recueillant la veuve d’Urie comme nous le lisons aujourd’hui.

Tout au long de ce triste épisode, la conscience de David ne l’a apparemment jamais inquiété: elle était complètement endormie. Il faut que l’Éternel envoie le prophète Nathan pour la secouer et la réveiller, jusqu’à ce que le roi confesse ses péchés et se repente. Néanmoins, les conséquences de ce péché seront multiples et durables.

David a vécu si près de Dieu qu’il a pu écrire: Ô Dieu! tu es mon Dieu; je te cherche au point du jour; mon âme a soif de toi (Ps 63:1). Qu’un drame aussi révoltant intervienne dans la vie d’un tel homme nous paraît presque impossible, et nous apprend une leçon. Vivre près du Seigneur pendant un certain temps, faire des expériences authentiques et magnifiques de son amour ne nous met pas définitivement à l’abri d’une catastrophe morale.

Le seul et véritable moyen de rester fidèle au Seigneur, c’est de se tenir dans sa présence et de se laisser instruire par la Bible. Cela permet de conserver une conscience sensible à chaque manquement. C’est confesser chaque péché. Car Dieu est juste envers Jésus Christ pour nous pardonner nos péchés, nous en purifier et nous faire retrouver la joie de sa communion ainsi que la paix de la conscience (1Jn 1:9).



31/08/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 907 autres membres