parabole-talents-matthieu-25-14-30

 

 

Lecture : Galates 5/22

Si, aux yeux du monde, la fidélité est désuète, pour Dieu, elle est la qualité qu’il considérera en premier :

« C’est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de choses… (Matthieu 25/21) ».

Définition de la vraie fidélité :

• Le monde… une école d’infidélité : la mentalité moderne, forgée par les médias, les philosophes, le mode de vie, est une mentalité qui conduit l’homme à devenir incapable de fidélité. La fidélité est ridiculisée.

On vante les vertus de l’infidélité, en prétendant qu’elle nous rend libres. En fait de liberté, que de souffrances, de brisements et de honte !

• Définition de la fidélité : le dictionnaire dit : « Constance dans l’engagement, dans les relations, loyauté ».

Quelle fidélité le Saint-Esprit produit-il dans le cœur régénéré ?

• Fidélité à l’égard du Seigneur Jésus.

     – Dans le maintien de notre amour pour lui (Apocalypse 2/4)

– Dans notre foi en sa Parole (Hébreux 11/11)

     – Dans notre attachement à la saine doctrine (1 Corinthiens 15/1-2)

     – Dans notre engagement, notre parole donnée, nos résolutions (2 Chroniques 15/14-15)

     – Dans l’attachement à notre église (Hébreux 10/25)

• Fidélité à l’égard de nos semblables.

     – Dans un langage excluant toute forme de mensonge (Proverbes 14/5)

     – Une fidélité parfaite dans notre vie en société (Tite 2/9-10) ; ponctualité, tenue de la parole donnée…

Oui ! Dieu est fidèle et il nous rend fidèles.

Jean-Marc TCHERKECHIAN