* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La grâce de Dieu plus forte que le manque de foi ( Plaire Au Seigneur )

9782914562850

 

 

Les chefs des Philistins se mirent en colère contre (Akish), et les chefs des Philistins lui dirent: Renvoie cet homme, et qu’il retourne en son lieu, là où tu l’as établi, et qu’il ne descende pas avec nous à la bataille, afin qu’il ne soit pas notre adversaire dans la bataille. 1Sa 29:4

David a oublié les délivrances dont il a été si souvent l’objet. Par peur d’être pris par Saül, il s’enfuit chez les Philistins dont il avait été vainqueur en tuant Goliath. Il oublie aussi que Dieu lui a promis, sans conditions, de régner sur Israël. Il pense être plus en sécurité chez des ennemis de Dieu que sous la garde de l’Éternel! Il agit par peur alors qu’il avait toujours fait preuve de courage et de foi!

Il nous arrive aussi de nous décourager, d’abandonner la lutte spirituelle, et même de paniquer parce que nous avons peur de perdre nos amis, leur considération ou pour tout autre motif.

Le manque de foi de David va le conduire à des fautes successives jusqu’à appeler Akish, le roi des Philistins: Mon seigneur (1Sa 29:8)! Quand nous quittons la présence de Dieu, nous ne pouvons pas savoir où nous nous arrêterons sur la pente descendante. Que nous soyons jeune ou plus âgé, pour être gardé, restons dans une relation constante avec le Seigneur (1Co 1:8,9).

Dans sa grâce, Dieu tire David de la mauvaise position où il s’est mis: les princes des Philistins refusent que lui et ses hommes participent à leur bataille contre Israël. Ce refus aura d’ailleurs comme conséquence de permettre à David de retourner chez lui sans tarder. Sa ville vient d’être détruite par des pillards. Au bord du désespoir, David retrouve sa confiance en Dieu qui use de grâce envers lui. Il récupère alors, non sans peine, les familles de tout son camp.

Un tel exemple ne doit pas nous conduire à tolérer le péché dans notre vie avec la pensée que ce sera pour Dieu l’occasion de faire abonder sa grâce envers nous (Ro 6:1). Toutefois, Dieu peut permettre que nous nous mettions dans des circonstances difficiles pour nous apprendre de quoi nous sommes capables quand nous cédons à nos propres pensées. Humilions-nous alors et retrouvons une réelle communion avec Dieu.



10/08/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 903 autres membres