* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La justice divine n’oublie personne ( Paul Calzada )

“Dieu m’a rendu justice” (Genèse 30.6).

Voilà ce qu’a crié Rachel à la naissance du premier fils de sa servante Bilha : “Dieu m’a rendu justice”.

Pourquoi proclame-t-elle cela ?

Parce que Rachel voulait être mère, elle désirait participer à la promesse de bénédiction faite à Abraham : “Toutes les familles de la terre seront bénies en toi et en ta postérité” (Genèse 22.18). Elle voulait que cette bénédiction promise aux enfants de Jacob passe par elle. Elle se bat pour que cette promesse s’accomplisse au travers de sa vie. La naissance de Dan, le fils que lui a donné sa servante, lui permet de croire qu’elle participera à cette bénédiction. Avec une certaine audace et par la foi elle proclame que Dieu lui a rendu justice, et que l’opprobre de sa stérilité est ôtée. On peut se demander qu’elle est la place de Dieu dans cette affaire, mais la foi de cette femme nous interpelle ?

Il serait malvenu de penser que Dieu a rendu justice à Rachel au détriment de Léa. Léa est au départ victime des ruses et manigances de son père Laban. La voilà contrainte d’accepter comme époux un homme qui ne l’aime pas et qui plus est, aime sa jeune sœur. Les coutumes de cette époque l’enferment dans une situation de souffrance… Elle n’a rien à dire alors que ce qui lui advient est injuste.

Mais Dieu n’est pas injuste, et pour venir apporter un peu de baume au cœur de Léa il la rendit féconde. Les versets suivants soulignent son espoir d’être enfin aimée par Jacob à la naissance de ses trois premiers fils. Il n’en fut rien, mais à la naissance de Juda son quatrième, elle ne parle plus de son désir d’être aimée, elle loue simplement Dieu (Genèse

29.31/35

).

Juda est celui par qui la promesse faite à Abraham va s’accomplir, Jésus étant un de ses descendants (Matthieu 1.3). C’est de cette femme mal aimée, victime d’un père cupide, que Dieu fera découler la bénédiction sur toutes les familles de la terre.

Si la foi de Rachel lui permet de dire que Dieu lui a rendu justice, Dieu n’a pas oublié de rendre justice à Léa en la faisant entrer dans la généalogie du Messie. Dieu est un juge impartial qui n’oublie personne. Il se peut que vous subissiez une situation injuste comme c’était le cas de Léa, il se peut que vous voyiez certains croyants proclamer que Dieu leur est venu en aide alors que vous avez le sentiment que Dieu vous oublie… Sachez que Dieu ne sera pas injuste à votre égard, il fera paraître sa justice en son temps. Léa ne savait pas, à la naissance de Juda, que Dieu était en train de lui rendre justice. Elle

ne l’a même pas su de son vivant, mais Dieu s’est souvenu d’elle.

 

Ma prière en ce jour :

Quelle que soit l’injustice que je subis, je veux Seigneur, te faire confiance, sachant que tu es un juge équitable. Amen !

 

 



28/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres