* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La liberté chrétienne ( Plaire au Seigneur )

index

 

Christ nous a placés dans la liberté en nous affranchissant; demeurez donc fermes, et ne soyez pas retenus de nouveau sous un joug de servitude. Ga 5:1

Quelle lutte permanente que celle de Paul pour la liberté chrétienne! Il a été persécuté par les Juifs, remplis de colère de voir ce qu’ils appelaient une secte juive se libérer de la servitude de la Loi. Mais il a dû aussi lutter pour que les chrétiens d’origine juive, marqués dans leurs habitudes religieuses, ne tordent pas le message de la grâce et de la foi chrétienne.

La Loi avait été donnée au peuple d’Israël pour lui apprendre à connaître Dieu, sa sainteté, sa justice, son amour. Elle consistait en ordonnances qui prescrivaient ce qu’il fallait faire et ne pas faire pour être dans la faveur de Dieu. Mais son commandement essentiel, le fondement de la Loi, c’était l’amour: l’amour pour Dieu et l’amour pour le prochain. Or les Juifs avaient oublié l’essentiel, le fond, et gardé seulement la forme, les interdictions devenues un véritable esclavage.

La liberté chrétienne, c’est, en particulier, la libération de cet esclavage-là. Elle consiste, pour le croyant, à pratiquer l’amour non comme le moyen d’être justifié aux yeux de Dieu, mais comme l’expression de sa nouvelle vie en Christ. Elle conduit à chercher la volonté de Dieu en toutes circonstances, et à aimer les autres.

Aujourd’hui, les chrétiens ne parlent plus de revenir à la loi de Moïse. Mais le cœur de l’homme étant toujours le même, trop d’entre eux sont en danger d’utiliser la Parole pour se faire des lois concernant la manière de se comporter, de se réunir, l’obligation d’adhérer à telle ou telle interprétation d’un verset de la Bible.

Au nom de ces commandements d’hommes, ils peuvent en venir à s’exclure les uns les autres et se divisent, parfois de manière honteuse. Quel mépris de l’essentiel: l’amour pour Dieu, pour le prochain, et spécialement pour les enfants de Dieu!

Toutefois, la liberté chrétienne n’est pas la liberté de faire n’importe quoi! L’apôtre Paul se considérait comme esclave de Jésus Christ ou esclave de Dieu. Or un esclave est-il libre de faire ce qu’il veut? Bien sûr que non! Il agit pour accomplir la volonté de son maître, surtout lorsque celui-ci le traite comme un ami (Jn 15:15).

Souvenons-nous donc que la liberté chrétienne, c’est obéir à Christ par amour pour lui, garder sa parole et servir ses rachetés (Ep 5. 2, 21; Jean 14. 23; Ga 5. 13, 14)!



18/12/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres