* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La maîtrise de soi ( Plaire au Seigneur )

Joignez à votre foi, la vertu; à la vertu, la connaissance; à la connaissance, la maîtrise de soi…. 2Pi 1:5-7

David est réfugié au fond d’une caverne quand Saül, qui le poursuit, vient se coucher à l’entrée. Il fait preuve d’une grande maîtrise de soi en résistant au conseil de ses lieutenants: transpercer le roi d’Israël d’un coup de lance (1Sa 24). Au contraire, il en manque totalement quand Nabal refuse de partager son festin avec lui lors de la tonte de ses moutons. Il se met en colère et l’aurait tué, lui et toute sa maison, sans l’intervention d’Abigaïl (1Sa 25).

Plus que quiconque, le chrétien devrait faire preuve de maîtrise de soi, puisque cette qualité fait partie du fruit de l’Esprit Saint qui habite en lui (Ga 5:23).

Un enfant donne libre cours à ses envies du moment ou à ses instincts; il ne les maîtrise pas et se met en colère s’il ne peut les satisfaire. C’est à ses parents de lui apprendre, au fur et à mesure qu’il grandit, qu’il existe des limites à ne pas dépasser. Un des aspects de la connaissance dont nous avons parlé il y a quinze jours, consiste à prendre conscience de ces limites. En acquérant cette connaissance, tu apprends à les respecter et à ne pas agir sous l’empire de tes passions, mais pour plaire au Seigneur.

Pas si facile, diras-tu, de maîtriser son regard, ses paroles, son appétit, ses pulsions, son temps, ses pensées, son imagination, ses réactions face à autrui. Impossible même, si tu comptes sur ta seule bonne volonté! C’est seulement en vivant dans la présence du Seigneur et avec son aide que tu recevras sagesse et force. Il faut te tenir pour mort au péché (Ro 6:11) afin de ne pas céder à tes impulsions charnelles.

Plusieurs proverbes soulignent l’importance de la maîtrise de soi: Qui est lent à la colère vaut mieux que l’homme fort, et qui gouverne son esprit vaut mieux que celui qui prend une ville (Pr 16:32); L’homme qui ne gouverne pas son esprit est une ville en ruine, sans murailles (Pr 25:28). La lenteur à la colère est grande intelligence, mais celui qui est d’un esprit impatient exalte la folie (Pr 14:29).

 



06/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 730 autres membres