* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La manne du Matin

Osée 1.10

Cependant le nombre des enfants d’Israël sera comme le sable de la mer, qui ne peut ni se mesurer, ni se compter; et il arrivera que dans le lieu où il leur est dit: « Vous n’êtes pas mon peuple, on leur dira: Enfants du Dieu vivant! »

 

Veillons à ce que personne ne se prive de la grâce de Dieu. Elle concerne tous les hommes, et toutes les femmes, sans aucune exception. Autrefois, nous ne le nions pas, nous étions séparés de la république d’Israël, étrangers par rapport aux alliances de la promesse, sans espérance, et sans Dieu dans le monde. Nous le savons, seul le peuple élu, le peuple d’Israël, jouissait de tous ces avantages.

Toutefois, aujourd’hui qu’en est-il? Voici, la grâce de Dieu, pour le salut de tous les hommes, a été manifestée. Pour preuve, voici ce que la Bible nous enseigne: « Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle. » Le Christ est venu et la paroi mitoyenne qui séparait les Juifs des païens a été rompue. En notre Seigneur, il n’y a plus ni Juif ni Grec. Désormais, l’Évangile est prêché à toutes créatures sous les cieux. N’est-ce pas extraordinaire?

Maintenant, il n’est plus question ni de tribu, ni de langue, ni de peuple, ni même de nation. Désormais, une seule chose nous distingue les uns des autres: notre foi dans le Nom du Fils de Dieu. Croyons-nous, oui ou non, que Jésus est le Christ de Dieu? Croyons-nous, oui ou non, qu’Il s’est livré en rançon pour nous? Plus rien d’autre n’a d’importance, soyons-en pleinement convaincus! C’est pourquoi, ne laissons personne nous empêcher de croire en l’Amour de Dieu. Qui nous l’interdira? Qui nous en séparera? En réalité, nul ne le peut!

C’est une certitude, nous sommes tous enfants de Dieu par la foi en Jésus-Christ!

 



13/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 767 autres membres