* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La manne du Matin

Esaïe 38.16-17

Seigneur, c’est par là qu’on a la vie, c’est là tout ce qui fait la vie de mon âme! Tu me guéris, tu me rends la vie. Voici, ma grande amertume est changée en prospérité; tu as retiré mon âme de la fosse de destruction; car tu as jeté tous mes péchés derrière ton dos.

 

Le psalmiste l’affirme: « Heureux l’homme à qui l’Éternel n’impute pas l’iniquité, et dans l’esprit duquel il n’y a point de fraude! » Alors, l’horizon est tout à fait clair. Il n’y a plus le moindre nuage en vue. Maintenant, l’homme est libre. Il vit dans la grâce de Dieu. Désormais, le cœur n’est plus en travail, la sombre perspective de la condamnation s’est enfuie pour toujours. Tout n’est que paix et sérénité. Evidemment, c’est un bonheur incomparable. L’assurance du pardon divin vaut plus, bien plus, que tout ce qui brille dans le monde. Les pierres étincelantes, pas plus que la gloire des hommes ne peuvent soutenir la comparaison.

Néanmoins, qui peut y prétendre? Qui peut s’offrir ce si précieux trésor? Le riche ni le sage orgueilleux ne le peuvent. Chacun doit le reconnaître: ce bien ne s’achète pas en échange de denrées humaines. En réalité, le salut n’est jamais au pouvoir de l’homme, seulement de Dieu. Si le Seigneur tourne Sa face contre quelqu’un, nul ne Lui pourra forcer la main. Que ce soit dans les cieux, ou sur la terre, rien ni personne ne pourrait jamais l’y contraindre. Pour cet homme, il ne reste plus d’autre issue que le désespoir, l’attente d’un jugement imminent et sans recours. Voici, Dieu fait grâce et miséricorde à qui Il veut.

À présent, écoutons attentivement: Dieu a clairement dévoilé Ses intentions vis-à-vis de l’humanité pécheresse. Dire qu’elles sont généreuses est un réel euphémisme. Il a livré Son propre Fils pour assurer le salut aux pécheurs. Christ leur montre le chemin qu’ils doivent emprunter. Naturellement, personne ne mérite cette faveur mais Dieu la propose à tous, ou plutôt, à quiconque croit.

Oui, Dieu est amour. Aujourd’hui, il est vrai, le temps est aux pleurs. Le rebelle mène deuil à cause de son péché. Toutefois, la tristesse qui est selon Dieu, produit une repentance à salut, et dont on ne se repent jamais; au lieu que la tristesse du monde produit la mort. Avant longtemps, les rires succéderont aux larmes. Bientôt, très bientôt, à l’amertume d’un cœur brisé répondra la douceur d’une paix retrouvée. Et pour cause, celui qui confesse ses transgressions et les délaisse obtiendra miséricorde. Le pardon se trouve auprès de Dieu afin qu’on Le craigne.

En cette heure, à nous de le réaliser: il n’est plus besoin de croupir sous le poids écrasant de la culpabilité. Non, ce temps est révolu, définitivement. Le Seigneur Jésus a opéré par Lui-même la purification de nos péchés. C’est fait, tout est accompli. Aussi, ne tardons plus, venons à Lui et vivons!

 



10/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 903 autres membres