* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La Manne du Matin

Luc 8.43-44
Alors une femme, qui avait une perte de sang depuis douze ans, et qui avait dépensé tout son bien en médecins, sans avoir pu être guérie par aucun, S’approchant de lui par-derrière, toucha le bord de son vêtement; et à l’instant, sa perte de sang s’arrêta.

 

 

 

Quelle grande consolation, Dieu nous a donné un puissant Sauveur! Nous pouvons prendre courage et marcher. Celui qui est la résurrection et la vie nous précède. Sans aucun doute, forts de cette assurance, nous avons la liberté de traverser cette vie en toute sérénité. Pourquoi craindrions-nous encore la mort ou la maladie? Si toute la science et la technique des hommes ne suffisent pas à soulager nos maux, céderions-nous au désespoir? Non, bien évidemment!

Si l’homme arrive au bout de ses ressources et qu’il ne nous laisse aucun espoir de guérison, ne baissons pourtant pas les bras! Peut-être son diagnostic, implacable, sonne comme une sentence de mort. Néanmoins, qui connaît le nombre de nos jours sinon Dieu? Non, ne nous laissons pas désarçonner ni démolir par ces paroles destructrices. Réalisons-le, ce ne sont que des paroles d’hommes. C’est un fait, l’action humaine est limitée. Après avoir tout essayé sans résultat, il ne peut que faire le constat de son impuissance. Au contraire, l’action de Dieu ne s’embarrasse d’aucun obstacle! Il envoie Sa Parole qui ne revient jamais à Lui sans avoir accompli ce pour quoi Il l’a envoyée. Notre assurance ne se trouve certes pas dans le bras de la chair! Notre confiance est dans le Seigneur! Véritablement, nous croyons qu’Il peut tout! À bien y réfléchir, serait-il plus difficile pour Lui de soigner un cancer qu’un mal de tête? Non, bien entendu!

C’est une certitude, Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et pour l’éternité. Si, par la foi, nous touchons le pan de la robe du Seigneur, qu’est-ce qui empêche que nous soyons guéris nous aussi? Rien, assurément! C’est pourquoi, ne nous agitons pas et ne laissons pas nos cœurs se remplir d’inquiétudes. Ne laissons aucun médecin, même le plus éminent, nous priver de la paix que nous avons dans le Seigneur. Attendons patiemment Son secours. Nous savons que le Seigneur est fidèle. Ce ne sera que lorsque notre temps sera accompli, et pas avant, qu’Il nous rappellera à Lui. Soyons-en persuadés, ce sera toujours le Seigneur qui aura le dernier mot!

 



03/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 743 autres membres