* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La paille dans tous ses états ( Paul Calzada )

« Pourquoi mêler la paille au froment, dit l’Éternel ? » (Jérémie 23.28)

Dans ce texte de Jérémie, il est fait symboliquement allusion à la confusion que produit le mélange, entre ce qui vient d’une révélation inspirée par Dieu, et ce qui n’est que le produit de l’imagination des hommes. Que Dieu nous donne du discernement pour savoir trier entre la paille et le froment !

De nombreux textes de la Bible mentionnent la paille.?Du temps des patriarches, offrir de la paille et du fourrage, était la marque d’une généreuse hospitalité : « Il y a chez nous de la paille et du fourrage en abondance, et aussi de la place pour passer la nuit » (Genèse 24.25). Ce ‘reste’ de la récolte du blé ou de l’orge, avait une utilité certaine pour le confort des animaux. Souvenons-nous que même les personnes les plus humbles peuvent être une bénédiction pour les autres, en exerçant l’hospitalité.

La paille, mêlée à l’argile, servait à la fabrication des briques. Les hébreux, esclaves en Egypte, étaient soumis à cette tâche. Après la demande faite par Moïse, de libérer les esclaves, le pharaon augmenta leur charge en exigeant qu’ils ramassent eux-mêmes la paille (Exode5.7). Ce n’était plus la paille de l’hospitalité, mais la paille de la

douleur et de la servitude.

La paille, image de notre humanité fragile, nous rappelle que nous pouvons être soit des sujets de bénédiction ou de malédiction. Dans les mains de Dieu nous serons en bénédiction, dans les mains du méchant nous serons en malédiction.

Plusieurs versets font allusion au feu qui consume la paille, ou au vent qui la disperse : « Il brûlera la paille dans un feu qui ne s’éteint pas » (Matthieu 3.12). « Ils sont comme la paille que le vent dissipe » (Psaume 1.4). Ici, la paille symbolise les méchants emportés par leur orgueil, leur vanité, leur haine, leur violence. Le Saint-Esprit, symbolisé par le feu et le vent, jugera leurs œuvres.

Le texte le plus connu, au sujet de la paille, est certainement celui où Jésus parle de la paille et de la poutre : « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère… Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille dans l’œil de ton frère » (Luc 6.41/42).?Nous avons tous tendance à juger les autres, souvent sans miséricorde et sur des impressions. Nous ne voyons que ce qui est extérieur, et nous ignorons leur parcours de vie. Apprenons à nous examiner nous-mêmes.?Retirer la paille de notre œil est une opération qui peut être désagréable, mais combien bénéfique ! Quel soulagement cela nous procure, et cela nous permet d’être plus efficaces pour aider les autres.

Ma prière en ce jour :

Seigneur, bien que je sois fragile comme un brin de paille, merci de me remplir de ton Esprit, et de te servir de moi. Amen !

 



21/06/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 891 autres membres