* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La «Passion» selon Jean (1) ( Plaire au Seigneur )

218008724-concert-la-passion-selon-saint-jean-de-j-s-bach-1-1600x900

 

Jésus, sachant tout ce qui devait lui arriver, s’avança et leur dit: Qui cherchez-vous? Jn 18:4

Jean, dans son évangile, affirme la pleine divinité et la pleine humanité de Jésus, Fils de Dieu devenu homme, tout en restant Dieu.

Le chapitre 18 présente la rencontre de Jésus avec ceux qui seront les responsables de sa condamnation à mort, plus particulièrement Caïphe et Pilate. Chaque face à face souligne deux aspects: son autorité et sa soumission volontaire aux décisions des responsables religieux et politiques.

Dans le jardin des Oliviers, Jésus s’avance au-devant des soldats venus pour l’arrêter et leur dit: C’est moi. Cette parole les jette par terre car elle est pleine d’une autorité divine. Toutefois, Jésus se laisse lier et emmener chez Caïphe, le souverain sacrificateur alors en fonction. Ce même Caïphe, à son insu, avait prophétisé que le vrai salut de la nation viendrait de la mort d’un seul homme (Jn 11:50-52).

Caïphe, le responsable du procès religieux, avait déjà proposé de faire mourir Jésus pour que la nation juive n’ait rien à craindre des Romains (Jn 11:47-50). Aussi cherche-t-il à le faire condamner, mais il ne peut trouver aucune accusation sérieuse contre lui. L’infinie supériorité de Jésus éclate dans toutes les réponses qu’il donne à ses accusateurs. Cependant il les laisse faire. En remettant ensuite Jésus à Pilate, les autorités juives ouvrent la voie au procès civil, nécessaire pour exécuter la sentence capitale, qu’ils avaient déjà prononcée dans leurs cœurs.

Au cours de ses interrogatoires, Pilate ne peut que constater l’innocence de Jésus: Moi, je ne trouve aucun crime en lui (Jn 18:38). L’attitude digne et pleine d’autorité du Seigneur (Jn 19:11) l’impressionne et il cherche à le relâcher. Cependant il ne le libère pas. Au contraire, il cède aux menaces du peuple et donne l’ordre de le crucifier.

Dans ce procès, chaque «décideur» prend des décisions, mais perd le contrôle de la situation. Les Juifs voulaient se débarrasser de Jésus. Pilate le fait crucifier. Mais ils ne faisaient qu’accomplir le dessein de Dieu qui livrait son Fils, par amour pour nous tous.



22/06/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1022 autres membres