* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La patience de Dieu ( Plaire au Seigneur )

c-est-lui-qui-pardonne-toutes-tes-iniquités-qui-guérit-toutes-tes-maladiestélécharger

 

 

 

 

 

Cette parole vint de par l’Éternel à Jérémie, disant: Prends-toi un rouleau de livre, et y écris toutes les paroles que je t’ai dites contre Israël et contre Juda, et contre toutes les nations, depuis le jour que je t’ai parlé, depuis les jours de Josias et jusqu’à ce jour. Peut-être la maison de Juda écoutera-t-elle tout le mal que je pense à lui faire, afin qu’ils reviennent chacun de sa mauvaise voie, et que je leur pardonne leur iniquité et leur péché.Jer 36:1-3

Jérémie transmet fidèlement les messages de l’Éternel au peuple d’Israël: repentez- vous ou ce sera la ruine de la nation et la déportation vers Babylone. Les appels répétés de Dieu à la repentance sont la preuve de sa grande patience.

À cause de sa fidélité à annoncer le jugement à venir, Jérémie se trouve emprisonné, accusé de détruire le moral du peuple. Pourtant l’Éternel lui demande encore de parler au peuple, mais d’une manière particulière puisqu’il ne peut pas sortir. Il doit dicter au scribe Baruc les paroles qu’il a déjà prononcées contre le peuple. Puis Baruc a la mission de les lire à tout le peuple. Si celui-ci voulait bien écouter et obéir, l’Éternel lui pardonnerait. Quel désir de pardon et quel amour dans le cœur de Dieu!

Jérémie se sent bien seul, car personne ne consent à changer de conduite, à commencer par le roi qui déchire et brûle le rouleau écrit par Baruc. Cet endurcissement conduira à la ruine tous les habitants de Jérusalem, et le roi recevra un jugement spécial. Pourtant Dieu, dans son amour, aurait voulu épargner son peuple!

Quand tout va mal, quand les circonstances sont contraires, mais aussi quand tout semble aller bien, soyons à l’écoute des messages du Dieu de miséricorde. Ainsi un homme est averti par un ami, une assemblée de chrétiens est avertie par un frère. C’est le fait de la patience et de l’amour de Dieu. Mais l’homme qui, étant souvent repris, raidit son cou, sera brisé subitement, et il n’y a pas de remède (Pr 29:1).

Ne méprisons pas les richesses de sa bonté, de sa patience et de son long support, ignorant que la bonté de Dieu (nous) pousse à la repentance (Ro 2:4).



12/07/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1016 autres membres