* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La pierre sur le puits ( Paul Calzada )

 

“Jacob regarda. Et voici, il y avait un puits dans les champs ; il y avait à côté trois troupeaux de brebis qui se reposaient, car c’était à ce puits qu’on abreuvait les troupeaux. Et la pierre sur l’ouverture du puits était grande“ Genèse 29.2.

L’eau est vitale. Les troupeaux se sont rapprochés du puits, et se reposent en attendant que les bergers puisent l’eau après avoir roulé la pierre, qui couvre le puits. Cette pierre avait pour objet d’empêcher des chutes accidentelles. Jésus fait d’ailleurs allusion à un bœuf ou à un enfant qui seraient tombés dans un puits et auxquels on porte secours, même un jour de sabbat. Luc 14.5. Elle avait aussi pour objet d’empêcher que diverses saletés ne soient jetées dans le puits et viennent souiller l’eau. Son rôle était donc un rôle protecteur. Elle empêchait les chutes et protégeait des souillures.

Voilà une pierre qui pourrait nous dire : “Toi qui es une pierre vivante, tu as été choisie pour protéger soit par ta prière, soit par ton bon exemple, ceux qui t’entourent et qui sont susceptibles de chuter. Ne sois pas pour eux une occasion de chute comme le recommande Paul : «pensez plutôt à ne rien faire qui soit pour votre frère une pierre d’achoppement ou une occasion de chute.» Romains 14.13”. Elle pourrait ajouter : “Toi qui es une pierre vivante, garde ton puits de toute souillure. Que ta source soit protégée de toutes les impuretés que l’ennemi de ton âme voudrait y jeter. Protège ton cœur et garde-le par-dessus tout. «Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie.» Proverbes 4.23. Tu es appelée à protéger la source, pour que son eau pure puisse désaltérer les assoiffés qui te croiseront.”

Il y a un détail qui mérite qu’on s’y arrête, il est dit que cette pierre “était grande”. Elle n’était pas facile à déplacer. Son poids, la rendait difficilement amovible. Certes elle protégeait, mais en même temps elle était tellement lourde qu’elle empêchait que les brebis soient désaltérées sans le concours de plusieurs bergers. Si elle pouvait parler elle nous dirait qu’elle est contente d’empêcher les accidents, mais qu’elle est triste d’être trop lourde. Elle dirait : “Vous qui êtes des pierres vivantes, soyez les gardiens, les protecteurs de vos frères, mais évitez de devenir trop lourds, trop pesants ; de ceux qui sont tellement grands à leurs yeux qu’ils deviennent un obstacle. Que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes, alors vous donnerez accès à l’eau pure et fraîche du puits.”



08/08/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 904 autres membres