* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La prière de la foi ( Lumière du Matin )

index

 

 

 

1 ROIS 18.41‑46

Tout chrétien souhaitant nourrir sa relation avec Dieu doit s’engager à prier avec constance. Pourtant, nous sommes nombreux à lutter dans ce domaine. Quel est le problème?

L’absence de fardeau : Lorsque notre requête nous tient à cœur, nous persévérons facilement dans la prière. Nous frappons sans cesse à la porte du ciel quand un proche est malade, mais une fois le danger écarté, nous sombrons de nouveau dans l’indifférence.

L’absence de temps : Affairés, nous ne voyons pas comment réserver d’habitude du temps à la prière sans chambouler notre horaire.

L’absence d’une réponse : Nous avons prié, mais Dieu ne nous a pas exaucés. Nous abdiquons en nous disant que cette discipline est une perte de temps.

Jacques 5.16‑18 nous parle d’une personne dont la prière a accompli beaucoup. Élie persévérait dans la prière, car il connaissait bien l’Éternel et croyait qu’il l’exaucerait. Les réponses qu’il avait déjà reçues et le temps qu’il avait passé en présence de Dieu avaient affermi sa confiance en lui.

La réponse divine n’a pas été immédiate quand Élie s’est mis à prier sur la montagne, mais il a continué de supplier Dieu. Celui‑ci est toujours à l’œuvre, que nous le voyions ou non. Les yeux de la foi peuvent percevoir sa présence et son intervention, même quand rien de tangible ne se produit.

La prière n’est pas qu’un moyen de présenter nos requêtes à Dieu. C’est un moment réservé à la communion avec lui et destiné à nous le faire mieux connaître et aimer. Lorsque c’est le cas, nous prenons plaisir à nous trouver avec lui, et la vie se transforme en aventure.



28/08/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 907 autres membres