* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La puissance de l’Esprit Saint dans ta vie Jim Cymbala

index

 

Le Saint-Esprit n’est pas apprécié à sa juste valeur et n’est pas suffisamment prêché dans l’Eglise du vingt et unième siècle. Une sorte de préjugé contre le Saint-Esprit empêche de nombreuses personnes d’en apprendre davantage à Son sujet. En réalité, le corps de Christ est souvent divisé en deux : un côté met l’accent sur la Parole de Dieu, la séparant de ce qu’ils voient comme un fanatisme émotionnel souvent relié à ceux qui insistent sur l’action du Saint-Esprit. L’autre côté est parfois connu pour dériver vers des manifestations non bibliques et un enseignement peu orthodoxe tout en attribuant ces pratiques à l’Esprit de Dieu.

En voyant les abus et les mauvais enseignements, beaucoup de gens appartenant au premier groupe disent : “Je ne suis pas intéressé par les expériences et les manifestations du Saint-Esprit. Je veux juste étudier la Parole.” Mais c’est le Saint-Esprit qui a inspiré la Bible et on y trouve de nombreuses promesses concernant Sa personne et Son action. Comment quelqu’un peut-il chérir la Parole de Dieu sans donner au Saint-Esprit la place qui Lui revient ? 

Ceux qui évoluent dans des cercles qui mettent l’accent sur l’œuvre du Saint-Esprit doivent se rappeler que tout doit être éprouvé à la lumière de l’Écriture. L’Esprit ne contredit jamais la Parole qu’Il nous a donné. Il ne met jamais l’accent sur le prédicateur parce que le Saint-Esprit a été envoyé pour glorifier Christ et Lui seul (Jean 16:14).

Quelque part au milieu se trouve le genre de christianisme dont il est parlé dans l’Écriture, où la Parole de Dieu est honorée avec une dépendance semblable à celle d’un enfant et une ouverture au Saint-Esprit.

Seul le Saint-Esprit peut rendre les choses de Christ réelles et vivantes pour les gens. Le christianisme ne s’arrête pas à la croix où Jésus est mort et a payé le prix pour nos péchés. Après le vendredi saint est venu le dimanche de la résurrection, quand l’Esprit a ressuscité Christ.

“Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture. Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié” (Jean 7:37-39).

Tout ce qui est dit à propos de l’Esprit nous parle de puissants courants de vie qui rafraîchissent et coulent pour bénir les autres. Que le Saint-Esprit descendent sur nous, car nous sommes réellement impuissants sans Lui.



02/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres