* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La statue de l'agneau ( Graines d'Ensemencement )

images

 

 


Il a été amené comme un agneau à la boucherie et a été comme une brebis muette devant ceux qui la tondent ; et il n'a pas ouvert sa bouche. (Ésaïe 53:7)

Vous avez été rachetés... par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache. (1 Pierre 1:18-19)



Les visiteurs de la cathédrale de Cologne sont parfois surpris d'y trouver une statue représentant un agneau.

L'histoire qu'elle évoque mérite d'être racontée. Pendant qu'on bâtissait la cathédrale, un agneau broutait tranquillement entre les échafaudages. Tout à coup un ouvrier perd l'équilibre et tombe au milieu des gravats. On le croit mort. Mais non, il est tombé sur l'agneau dont l'épaisse toison a amorti la chute. L'animal est mort, mais l'homme est sauvé.

Je ne sais pas si l'histoire est vraie mais, en tout cas, elle illustre une grande vérité qui apparaît dès le début de la Bible : la pâque célébrée pour la première fois par le peuple d'Israël, lors de sa sortie d'Égypte, exigeait dans chaque maison le sacrifice d'un agneau. Son sang, placé sur l'encadrement de la porte, préservait cette demeure du passage de l'ange exterminateur. Dieu avait fourni lui-même au peuple le moyen de se soustraire à sa propre colère.

Le Nouveau Testament éclaire tout : Jésus y est désigné comme l'Agneau de Dieu qui, par sa mort sur la croix ôte le péché du monde (Jean 1:29,36). Mais il ne s'est pas agi pour lui, comme dans notre récit, d'une mort accidentelle. Christ s'est substitué volontairement à nous pour subir la condamnation méritée par nos péchés. Il a voulu par le sacrifice de lui-même obtenir le salut des hommes perdus. À une condition : qu'ils se reconnaissent coupables et acceptent pour eux-mêmes son sacrifice. Chacun de nous l'a-t-il fait ?



16/08/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 918 autres membres