* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

LA VIE CHRÉTIENNE EST-ELLE RABAT-JOIE ?  Catherine Gotte Avdjian

pdj-5-feb-site

 

 

Ils lient de pesants fardeaux et les placent sur les épaules des hommes. 
Matthieu 23. 4 
Ne vous laissez juger par personne à propos de ce que vous mangez ou de ce que vous buvez ou au sujet de l'observance des jours de fête.
Colossiens 2.16

"Ils savourent les richesses des festins de ta maison. Au torrent de tes délices, tu leur donnes à boire." (Psaumes 36.9
"Dieu a créé toutes choses pour que les croyants… en jouissent avec reconnaissance." (1 Timothée 4.3)

Quelqu’un, un jour, m’a dit : "Je veux bien avoir la foi pour « assurer » mon éternité, mais la « vie chrétienne » sur cette terre ne m’intéresse pas !" 

Pourquoi une vision si négative de celle-ci ? Comme si le Dieu de la "vie surabondante" voulait priver sadiquement ses enfants ! 

Il est possible que cette personne ait pu avoir de piètres exemples qui l’ont quelque peu dégoûtée. Certains chrétiens ont tendance à être "légalistes", plus "royalistes que le Roi" et à imposer des fardeaux que Dieu ne demande pas de porter. Avec tous les "interdits" qu’ils ajoutent, ils font figure de "rabat-joie" et ne sont guère "appétissants".

Soyons « à l’aise dans nos baskets », épanouis dans toutes les dimensions de notre être. 

Pour d’autres, comme pour Nietzsche, c’est toute la  "morale judéo-chrétienne" qui serait "castratrice"  car "opposée aux instincts de la vie". Ce "philosophe" qualifiait les valeurs morales de "décadentes". Le pardon, la compassion, la chasteté, l’humilité, auraient fait beaucoup plus de mal à la vie "que n’importe quels vices". Soit ! Mais quand nous voyons les fruits que porte cette philosophie athée, nous pouvons nous poser quelques questions. Nietzsche a fini ses jours dans la folie, alors qu’il prônait haut et fort la venue du "surhomme".

En tant que chrétiens, nous n’avons pas à être "empruntés" concernant notre foi, nos valeurs et notre mode de vie. Soyons "à l’aise dans nos baskets", de "bons vivants", épanouis dans toutes les dimensions de notre être - corps, âme et esprit -, nous délectant dans la présence de Dieu et de tout ce qu’il nous donne ici-bas. Nous ne sommes pas des "surhommes", mais à travers l’œuvre de Jésus-Christ, des "hommes nouveaux", en route vers notre véritable identité.

Une action pour aujourd’hui 

Croquons la vie à pleines dents en respectant les règles du jeu données par notre Créateur, et faisons envie aux autres !



05/02/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1062 autres membres