* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

L’affection fraternelle ( Plaire au Seigneur )

télécharger (1)

 

 

Joignez à votre foi… la piété; et à la piété, l’affection fraternelle….2Pi 1:5-7
Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères.1Jn 3:14

Dans une famille normale, il règne habituellement un sentiment fort d’appartenance et, par conséquent, il se développe une affection certaine entre les frères et sœurs. Dans la famille de la foi, il en est de même quand nous réalisons que nous sommes tous de la famille de Dieu. Nous possédons chacun la vie de Christ, le même Esprit, la même espérance, et nous nous savons aimés par le Père du même amour immense et inconditionnel.

Ne poussons pas la comparaison trop loin car, dans la famille naturelle, ce sont des sentiments naturels qui s’expriment alors que, dans la famille de la foi, l’affection fraternelle repose sur notre communion avec un même Dieu, un même Sauveur. Pourtant, il faut bien reconnaître qu’il est des moments où cette affection fraternelle est, comme dans une famille, soumise à rude épreuve.

Il y a dans notre entourage des frères ou des sœurs qui ne sont pas naturellement aimables, pour ne pas dire difficiles à supporter. Et moi-même, je peux penser que mes attitudes sont, à tort ou à raison, mal perçues par les autres croyants. Dois-je pratiquer à leur égard une affection fraternelle au rabais? Certainement pas! Je redouble au contraire d’attention pour développer envers ces amis difficiles une affection fraternelle qui sera sans hypocrisie si je mets en pratique l’invitation de Paul: Ne sois pas surmonté par le mal, mais surmonte le mal par le bien (Ro 12:21).

Puisque l’amour fraternel se manifeste par la recherche du bien de l’autre, nous comprenons mieux les fréquentes exhortations du N.T.: Soyez pleins d’affection les uns pour les autres… exhortez-vous les uns les autres… veillez les uns sur les autres… recevez-vous les uns les autres… servez-vous l’un l’autre… supportez-vous l’un l’autre… consolez-vous l’un l’autre… édifiez-vous l’un l’autre, etc.

Jusqu’où peut aller l’affection fraternelle? Aussi loin que celle de Prisca et d’Aquilas qui, pour sauver la vie de l’apôtre Paul, ont exposé leur propre vie (Ro 16:4). Voilà une affection fraternelle qui n’avait rien de théorique! Souvenons-nous que nous sommes même invités à laisser notre vie pour les frères (1Jn 3:16)!



27/04/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1051 autres membres