* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

LAISSEZ-VOUS AIMER Paul Calzada

pdj-16-mai-site

 

Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne soit pas perdu mais qu’il ait la vie éternelle. Jean 3.16

Le besoin d’être aimé(e) est inscrit dans notre être le plus profond. Nous naissons tous avec ce besoin.

Depuis sa conception et jusqu’à sa naissance, l’enfant à naître ressent déjà dans le sein maternel l’amour que sa mère lui porte. Le professeur Jean-Pierre Relier (1935-2018), spécialiste en néonatologie, qui occupa le poste de chef du service de médecine néonatale à l’hôpital Port Royal à Paris, a écrit un livre au titre significatif : Aimer avant qu’il naisse. Dans cet ouvrage, il souligne l’impact profond et durable que produit l’amour d’une mère pour son futur bébé. Il démontre aussi, a contrario, les conséquences, parfois dramatiques, que peut générer l’indifférence, voire le refus d’enfant de la part de sa mère.

Ce besoin d’être aimé(e) par sa mère se prolonge au-delà de la naissance et s’étend vers toutes les personnes au contact de l’enfant (le papa, la famille, les enseignants, les amis…). Bien sûr, après l’enfance, ce besoin d’être aimé(e) ne s’éteint pas, il demeure une quête existentielle attachée à notre humanité.

La volonté de Dieu, c’est que les églises soient des lieux où chaque personne pourra être aimée

Avez-vous souffert de carences affectives ? 

Si c’est le cas, ne pensez pas que cela puisse justifier votre incapacité à accepter d’être aimé(e). Laissez-vous aimer par ce Dieu qui vous a tellement aimé(e), qu’il a donné ce qu’il avait de plus cher pour vous sauver.

Avez-vous été un(e) enfant non désiré(e), abandonné(e) par votre mère ? 

Écoutez ce que Dieu vous dit : "Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite ?... À supposer qu’elle l’oublie, moi, je ne t’oublie pas." (Ésaïe 49.15)

Avez-vous connu le rejet, les mauvais traitements, le mépris, l’indifférence ? 

Alors entendez ces paroles du psalmiste : "Si mon père et ma mère m’abandonnaient, toi, Seigneur, tu me recueillerais." (Psaume 27.10)

Vous n’avez plus de famille, votre famille vous a oublié(e) ? 

Alors Dieu est celui qui vous donne une famille où être aimé(e) : "C’est lui qui donne une famille aux isolés." (Psaume 68.7

La volonté de Dieu, c’est que les églises soient des lieux où chaque personne pourra être aimée. Aimée pour que la vie triomphe de la mort, pour que le pardon triomphe de la haine, pour que les atavismes, liés aux carences, disparaissent, et laissent la place à une vie nouvelle.

Un conseil pour ce jour

Acceptez l’amour infini de Dieu, laissez-vous aimer pour que vous soyez guéri(e) de vos blessures du passé. 



16/05/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres