* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

L’Apostasie se répand de plus en plus dans l’Eglise ( Michèle d'Astier de la Vigerie )

Note M.A.V: cet article, écrit il y a plus de dix ans, est singulièrement prophétique. Il donne sérieusement à réfléchir.

Quand, et comment, le Seigneur Jésus ôtera-t-Il le chandelier ?

L’Apostasie est le principal signe annonçant la fin des temps, et le proche retour du Seigneur Jésus. Cet article montre quand et comment l’Apostasie se manifestera pleinement. Soyons prêts, le temps est proche !

 

« Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m’être retourné, je vis sept chandeliers d’or, et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’ un qui ressemblait à un fils d’homme, vêtu d’une longue robe, et ayant une ceinture d’or sur la poitrine. » (Apoc. 1:12-13).

Dans ce passage, l’apôtre Jean voit le Christ glorifié, revêtu de Ses vêtements sacerdotaux.

Il Le voit au milieu de sept chandeliers à sept branches, semblables à la Menorah qui se trouvait dans le lieu saint du Tabernacle. L’huile qui lui permettait de briller était de l’huile d’olive pure. Il fallait que le chandelier soit alimenté par cette huile pour éclairer correctement. Cette huile devait constamment l’alimenter, afin qu’il puisse continuer à brûler en faveur des enfants d’Israël.

Dans l’Ancien Testament, le chandelier symbolisait Jésus, la « Lumière du monde. » Car il devait être continuellement allumé pour éclairer le lieu saint, où se tenaient les sacrificateurs. (Jean 1:7-9, 8:12, 9:5, 12:46 ; Luc 1:78-79, 2:32 ; 2 Cor. 4:6 ; Apoc. 21:23-24).

Les sacrificateurs avaient la responsabilité d’entretenir constamment le chandelier pour qu’il reste allumé. Ils devaient continuellement l’alimenter en huile et nettoyer ses mèches, afin qu’il ne fume pas, mais qu’il brûle sans cesse en donnant une lumière pure.

Le chandelier symbolise également le Chrétien, car Jésus a dit aussi à Ses disciples :

« Vous êtes la lumière du monde «  (Matthieu 5:14-17).

Ils devaient l’être après l’ascension de Jésus (Jean 9:5 ; Phil. 2:15 ; Luc 12:35 ; Eph. 5:8-9). C’est pour cette raison que le Chrétien doit également marcher dans la lumière, c’est-à-dire dans la Parole de Dieu (1 Jean 1:7).

C’est pourquoi le chandelier est aussi le symbole de l’Eglise, qui, en tant que représentante de Christ, fait briller la lumière dans un monde de ténèbres.

Ce même motif est développé dans Apoc. 1:19-20 :

« Ecris donc les choses que tu as vues, et celles qui sont, et celles qui doivent arriver après elles, le mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite, et des sept chandeliers d’or. Les sept étoiles sont les anges des sept Eglises, et les sept chandeliers sont les sept Eglises. »

Ce passage nous révèle que les sept étoiles sont les anges des sept églises.

Chaque fois que le mot « étoile » est employé dans un sens symbolique, il fait référence à un ange.

Les sept chandeliers sont donc sept églises, dont Christ est la Tête. De même que l’huile faisait briller les sept lampes de la Menorah, de même, le Saint-Esprit illumine toutes les églises.

Les sept lampes de la Menorah symbolisent les sept églises locales de l’Apocalypse, qui représentent elles-mêmes l’Eglise tout entière, et pas seulement les églises de différentes époques.

Car Apoc. 1:4 nous dit que ces sept églises existaient déjà en Asie à cette époque.

Puisque ces églises existaient au moment où Jean écrivait, elles ne sont donc pas seulement un symbole des églises futures, ni de l’Eglise à différentes époques.

Nous pouvons toutefois admettre que les sept églises représentent aussi les églises de toutes les époques, et qu’elles existent également toutes aujourd’hui, en tant que types, de même qu’elles ont toujours existé tout au long de l’histoire.

La dernière église mentionnée par Jésus dans l’Apocalypse est celle de Laodicée. Elle représente l’Eglise des temps de la fin. C’est le type d’église qui sera le plus répandu à la fin des temps, et c’est par elle que viendra l’apostasie.

« Ecris à l’ange de l’Eglise d’Ephèse : Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, celui qui marche au milieu des sept chandeliers d’or » (Apoc. 2:1).

Le Seigneur marche au milieu des églises de toutes les époques. Il les connaît. Jésus les encourage, les réprimande et leur donne des avertissements particuliers. Il dit à l’église d’Ephèse :

« Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres ; sinon, je viendrai à toi, et j’ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes » (Apoc. 2:5).

Quand le Seigneur ôte le chandelier, cela signifie que l’Esprit de Christ quitte cette église, et la laisse marcher seule. Elle devient alors une église de Laodicée. « Laodicée, » en grec, signifie « le règne des opinions des hommes (à la place de Dieu). » La fidélité à Christ devient la fidélité à une organisation, à une dénomination ou à ses dirigeants, qui remplacent la Parole de Dieu par des règles nouvelles, et de nouvelles interprétations des vérités bibliques.

Nous pouvons voir que toutes les églises mentionnées dans l’Apocalypse existent en même temps. Aujourd’hui, nous pouvons constater que les églises fidèles existent à côté des églises infidèles. Mais une seule de ces églises occupera une place prépondérante, et deviendra le centre de l’apostasie. Il s’agit de l’église de Laodicée, qui a préparé le chemin de la grande apostasie. Elle a chassé Jésus du milieu d’elle, et L’a éloigné de Son peuple.

Cette église existe depuis longtemps. Elle n’a rien fait de bon, et n’a eu que peu d’effets positifs sur la société. Au contraire, elle a introduit au milieu d’elle tout ce qui était opposé aux enseignements de Christ. Aujourd’hui, le monde regarde favorablement cette église et excuse son péché, parce qu’elle n’a aucun sel pour le convaincre de péché. Le monde se demande pourquoi il devrait être jugé, puisqu’il ne voit aucune différence substantielle entre cette église et lui.

Mais le jugement commence par la Maison de Dieu. Le Seigneur se préoccupe infiniment plus de Son peuple que de ceux qui ne croient pas en Lui. C’est pour cela que Jésus encourage, avertit ou réprimande chacune de ces Églises.

C’est parce que le Seigneur a ôté Son chandelier des églises apostates qu’elles ont eu recours aux méthodes et aux techniques du monde, afin de continuer à attirer les foules.

Après tout, il faut bien continuer à faire fonctionner toute cette organisation !

L’église de Laodicée pense que tout va bien et qu’elle est spirituelle. Puisqu’elle est riche, elle est persuadée que Dieu doit la bénir.

Ceux qui sont riches s’habillent toujours bien, et parlent de leurs possessions, afin d’impressionner leur entourage. Ils ne s’intéressent qu’à l’apparence. Mais ils ne connaissent pas leur état spirituel réel. Ils sont aveugles et ne peuvent voir.

C’est pourquoi le Seigneur dit à l’église de Laodicée d’acheter de Lui un collyre pour oindre ses yeux, afin qu’elle puisse voir sa condition réelle.

Aujourd’hui, beaucoup d’églises considèrent leur réussite et leur prospérité comme une bénédiction de Dieu.

L’Église de Laodicée était tiède. Le Seigneur aurait préféré qu’elle soit froide ou bouillante. En général, on utilise de l’eau chaude comme moyen de guérison, tandis que l’eau froide sert à rafraîchir. Cette église ne parvenait pas à se décider. Elle n’avait aucune vérité à défendre et n’était bonne à rien.

Elle vivait à la fois dans le monde et dans le domaine spirituel. Au lieu d’être entièrement pour Dieu, ou complètement froide, elle restait dans le compromis.

Si elle avait été bouillante, Dieu l’aurait approuvée. Si elle avait été froide, Dieu aurait pu la changer. Tandis que cette Église restait dans une position intermédiaire, et Dieu ne pouvait rien faire.

C’est la pire position que vous puissiez occuper, quand vous êtes dans une église qui joue à l’église, que vous croyez que vous êtes un Chrétien, et que vous ne l’êtes pas !

Lorsque vous avez juste assez de religiosité pour croire que vous tirez votre épingle du jeu et que tout va bien.

C’est la seule église qui ait mis Jésus dehors.

Jésus frappe à la porte.

Mais il s’agit de la porte des Chrétiens individuels qui sont dans cette église, et non à la porte de l’Eglise dans son ensemble.

Car l’Eglise dans son ensemble s’est écartée de la vérité et n’est plus guidée par la Parole de Dieu.

Cela ne signifie pas qu’elle ait rejeté de manière formelle la Parole de Dieu ou le Nom de Jésus. Mais elle ne les utilise que dans la mesure où cela lui convient, ou bien elle en modifie le sens.

Beaucoup croient que l’apostasie concerne des individus qui s’écartent de l’Eglise. Au cours des siècles, il est certain que de nombreux individus, qui étaient membres de l’Eglise, l’ont quittée pour créer leur propre secte.

Cependant, Jésus ne S’adresse pas qu’à des individus. Il S’adresse aux Églises au milieu desquelles Il marche personnellement.

À notre époque moderne, l’apostasie a commencé dans des écoles ou instituts bibliques libéraux, qui ont envoyé des enseignants dans des assemblées innocentes pour y répandre leurs idées libérales.

Ce sont ceux qui défendent l’homosexualité, et qui forment des pasteurs qui nient la pleine divinité de Christ, la naissance miraculeuse de Jésus-homme, et tous les principes essentiels de la foi.*

Note MAV : j’ai un peu modifié ce passage, qui n’allait pas suffisamment loin sur la mauvaise connaissance du Véritable Jésus,( selon Esaie  9:5, Jn 1, Apoc 1 et bien d’autres passages). IL Y A UN SEUL DIEU, JÉSUS étant aussi le Créateur de tout, le Père Éternel, le Tout -Puissant, et non le sous-Dieu pas dérangeant que beaucoup se sont fabriqués à partir du faux dogme trinitaire qui ravage la chrétienté depuis seize siècles (ce dogme a été décrété au Concile de Nicee, sous l’influence de Constantin, qui a imposé en même temps quantité de dogmes apostats)

Ensuite, le Mouvement du Nouvel Age a commencé à se développer et à s’infiltrer dans l’Eglise, avec sa théologie du « Royaume Maintenant, » et sa tendance à placer les expériences subjectives au-dessus de l’autorité objective de la Parole de Dieu.

(NdE : La théologie du « Royaume Maintenant » enseigne que l’Eglise doit conquérir le monde, dans tous les domaines, pour le soumettre à l’autorité de Christ, avant que Celui-ci puisse revenir pour régner sur une terre conquise).

Puis le mouvement homosexuel s’est introduit dans l’Eglise Episcopalienne, en même temps que le mouvement féministe, qui rejette Dieu comme Père.

L’apostasie s’est à présent tellement répandue qu’elle touche à presque tout ce qui est considéré comme sacré. Elle affecte presque toutes les dénominations, à des degrés divers.

Les doctrines bibliques sont tordues ou abandonnées.

Des pasteurs autoritaires prennent la direction des églises, enseignant la convoitise, et affirmant que la prospérité et la santé parfaite inconditionnelles sont la volonté de Dieu pour tous. Ils approuvent le divorce et acceptent l’homosexualité.

Les paraboles de Jésus dans Matthieu 13 dépeignent l’Église actuelle, et décrivent la progression de l’apostasie. L’Eglise, en devenant apostate, s’écarte de la vraie foi, qui se nourrit de la Parole de Dieu.

La parabole du levain (Matthieu 13:33) décrit une femme mettant du levain dans trois mesures de farine,

« jusqu’à ce que la pâte soit toute levée. »

Dans l’Ecriture, le levain représente le péché et les faux enseignements (1 Cor. 5:6 ; Galates 5:9). La femme représente l’Eglise.

Cette parabole nous dit que la petite quantité d’erreur qui a été introduite par des faux docteurs, dès le temps des apôtres, se développera de plus en plus, tout au long des siècles, jusqu’à ce que presque toute l’Eglise en soit affectée à la fin des temps.

L’accomplissement final de cette apostasie est décrit dans Apocalypse 17.

============================================================

Le développement de l’apostasie.

Paul parle aux Thessaloniciens de ceux qui ont essayé de les séduire par un faux enseignement sur la tribulation, qui avait dérangé l’église.

Apparemment, après le départ de Paul de Thessalonique, certains faux docteurs étaient venus visiter l’église, et l’avaient troublée en enseignant que les Chrétiens se trouvaient déjà dans la tribulation (2 Thes. 2:1-2). Ils avaient dit que le Jour du Seigneur était déjà là, et que l’enlèvement et la résurrection s’étaient déjà produits, ce qui obligeait les Chrétiens à traverser la grande tribulation.

Le Jour du Seigneur est l’expression utilisée le plus souvent pour désigner le début de la grande tribulation (1 Tim. 1:20 et 2 Tim. 2:18).

L’objectif principal de la lettre de Paul était de réconforter les Chrétiens de Thessalonique, qui subissaient déjà des persécutions (1 Thes.), et de leur rappeler la vérité, pour leur assurer qu’ils n’étaient pas en train de traverser la grande tribulation. Paul voulait leur préciser ce qui précèderait la grande tribulation.

Il souligna que le mystère de l’iniquité était encore retenu.

À cause de cela, la révélation de l’Antichrist ne devait se faire que plus tard, avant le retour de Christ. C’est en ce jour que l’Antichrist serait pleinement révélé.

En remettant l’Église sur la voie de la vérité, Paul lui donne cet avertissement :

« Que personne ne vous séduise. »

Il est évident que Paul ne dit pas que notre réunion avec le Seigneur (verset 1) doive se faire avant ce jour. L’enlèvement ne peut pas se produire avant que deux choses précises ne se produisent :

======> L’apostasie doit arriver auparavant (juste avant le Jour du Seigneur).

======> L’homme de péché doit paraître.

Paul parle donc de deux choses différentes : de notre réunion avec le Seigneur (verset 1) et de l’apostasie (verset 3).

Paul dit clairement que le Jour du Seigneur ne se produira pas sans que l’Apostasie se produise d’abord.

Avant le retour de Christ, il doit y avoir un abandon de la foi.

En mentionnant le retour de notre Seigneur Jésus et notre réunion avec Lui (verset 1), Paul semble mentionner deux événements, qui nous permettent de penser que le retour du Seigneur se fera en deux étapes.

====>1 Thes. 3:13 nous informe que Jésus-Christ reviendra avec tous ses saints, c’est-à-dire tous les Chrétiens morts et ressuscités ou enlevés vivants.

=====>Jésus reviendra d’abord pour enlever Son Eglise. Ensuite Il reviendra sur la terre avec Son Eglise. Puis Il jugera un monde rebelle, et instaurera Son Royaume sur la terre pendant mille ans.

En ce qui concerne le verset :

« Pour ce qui concerne l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui… » (2 Thes. 2:1),

le mot grec traduit par « notre réunion avec lui » est « epi sunagoges. » « Epi » signifie « au-dessus, » et « sunagoges » signifie « réunir avec. »

Il ne s’agit donc pas de notre réunion avec Lui sur la terre, au moment où Il viendra instaurer Son Royaume, mais d’une réunion avec Lui au-dessus de la terre, quand nous serons enlevés dans les airs pour être toujours avec le Seigneur, et pour être conduits dans l’endroit qu’Il nous a préparé (Jean 14).

Il faudrait donc traduire ce passage plus correctement, par :

« Pour ce qui concerne notre réunion avec Lui au-dessus (de la terre). »

Voir aussi 1 Thes. 4:14.

Actuellement, la doctrine de l’enlèvement est en train d’être abandonnée, au profit d’un « triomphalisme terrestre, » qui annonce la conversion du monde entier à Christ, avant que le retour du Seigneur puisse se produire.

C’est la théologie du Royaume Maintenant, ou de la Domination de l’Eglise sur la terre.

Tout cela fait partie de l’apostasie. Cela ne prépare pas les Chrétiens à veiller pour être prêts à Son retour.

« Que personne ne vous séduise d’aucune manière ; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition » (2 Thes. 2:3).

Dans Matthieu 24:4, Jésus-Christ nous met en garde de ne pas être séduits par ceux qui viendront en Son nom et avec Son autorité.

Il nous parle aussi de ce qui va se produire avant l’abomination de la désolation.

« Que personne ne vous séduise.« 

La séduction comprend toutes sortes de supercheries et de « trucs. » Comme Jésus-Christ, Paul nous donne des avertissements. Il nous demande d’être sur nos gardes. Christ ne reviendra pas avant que certaines choses importantes ne se produisent.

L’ordre des événements est donc important.

Dans 2 Thes. 2:3, le mot « apostasie » vient du verbe grec « aphistemi, » qui signifie, littéralement : « partir, « s’éloigner. » Dans 1 Tim. 4:1, Paul utilise le même mot grec pour dire :

« Certains « abandonneront » la foi. »

Paul explique pourquoi. Ils

« s’attacheront à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons. »

Ils seront séduits par des enseignements contraires à la Parole de Dieu, et cela se produira à l’intérieur de l’Eglise.

A.T. Robertson, grand érudit de la Bible, a écrit à propos de ce mot grec :

« Plutarque l’utilise en parlant d’une révolte politique.

Le mot iden- tique est aussi employé en hébreu dans le premier Livre des Macchabées (2:15), lorsque Antiochus Epiphane forçait les Juifs à apostasier le Judaïsme pour se convertir à l’hellénisme.

Il est utilisé dans Josué 22:22 pour désigner la rébellion envers Dieu. »

Dans 2 Thes. 2:3, il semble clair que l’apostasie est associée à une révolte religieuse. L’emploi de l’article défini (hè) semble signifier que Paul en avait déjà parlé aux Thessaloniciens. Ainsi,

« l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui » ne se produiront pas avant la venue de l’apostasie.

On ne peut absolument pas comprendre autrement ces paroles, si ce n’est en modifiant leur contexte et la construction grammaticale de ce verset. Pourquoi donc ?

Parce l’apostasie est le principal signe caractérisant l’état de l’Eglise dans les tout derniers temps.

L’apostasie représente le principal danger pour l’Eglise, bien plus que les lois du monde ou les sectes.

L’apostasie s’est accrue dans l’Eglise visible, d’une manière stupéfiante pour ceux qui la voient progresser. On ne peut même plus la mesurer.

Il est clair que lorsque le chandelier est ôté, et que Christ est mis à la porte, les démons peuvent pénétrer dans de nombreuses églises et en prendre le contrôle.

Il est certain que cet abandon de la foi a déjà commencé, et se développe de plus en plus chaque année, chaque mois, et même chaque semaine. De grands mouvements se sont produits. Ils ont attiré des foules immenses, en flattant les désirs naturels des hommes, et en profitant de leur tendance à être séduits par tout ce qui est surnaturel.

On est en train de leur offrir tout ce que Christ a refusé de prendre, et tout ce qu’Il nous a demandé d’éviter dans Ses enseignements.

Auparavant, c’est l’Eglise qui était en conflit avec le monde. Actuellement, ce conflit se produit à l’intérieur même de l’Eglise.

Il a créé une division nette entre les « puristes » attachés à la Bible, et les promoteurs d’un « réveil » attachés aux nouvelles révélations et au christianisme libéral.

Comment cela s’est-il produit ?

J’ai déjà parlé du problème général de l’Eglise de notre siècle, et des divers courants qui s’écartent de la Parole de Dieu.

Mais pour nous, Chrétiens individuels, l’apostasie commence déjà avec l’indifférence, le manque de convictions, et le manque de hardiesse pour défendre la vérité.

Nous préférons plaire aux hommes et aimer le monde, au lieu d’aimer Dieu et Sa Vérité. Parfois, cela va jusqu’à abandonner complètement Christ et Ses enseignements.

L’Écriture nous dit que dans les temps de la fin, l’amour du plus grand nombre se refroidira. Dans Matthieu 24, Jésus explique que cela sera dû à l’accroissement de l’iniquité.

On n’aime plus assez les gens pour leur dire la vérité, et l’on modifie les doctrines pour les adapter à la culture.

L’église de Laodicée avait progressivement abandonné son premier amour, et elle avait fini par ne plus obéir aux commandements du Seigneur,

« jusqu’à ce qu’Il vienne. »

Elle n’enseignait plus la vérité aux disciples. Il fallait à présent être large d’esprit, et accepter n’importe quelle doctrine, sous prétexte d’unité.

Mais il ne s’agit en fait que d’une tolérance mondaine, et non d’un amour réel.

L’église de Laodicée s’enorgueillit de sa richesse et de sa prospérité. Elle s’écrie :

« C’est la meilleure époque pour l’Eglise ! »

Nous avons souvent entendu cela !

L’histoire nous montre que diverses sectes ont été créées par ceux qui sont sortis du milieu de l’Eglise. Elles ont répandu toutes sortes d’apostasies. La fin des temps verra tout cela se manifester pleinement (1 Tim. 4:1-3 et 2 Tim. 3:1-5 ; 4:3-4).

Les Ecritures parlent d’une apostasie qui se répandra au milieu de ceux qui obéissaient auparavant à Dieu, et qui se trouvent encore dans l’Eglise.

Il s’agit d’une rébellion mondiale, qui ne touche pas un petit nombre de Chrétiens, mais la majorité.

L’emploi de l’article défini est significatif. Il ne s’agit pas d’une apostasie, mais de l’apostasie, de la grande rébellion finale envers Dieu, du rejet de Sa Parole et de Son règne par de nombreuses personnes et de nombreuses églises.

On s’écarte de Sa Parole et on la remplace par une autre.

C’est quelque chose de différent de l’erreur, qui résulte de l’ignorance, même si l’apostasie comprend des fausses croyances et des erreurs de doctrine.

L’apostasie implique une volonté de défier la Parole de Dieu, parce qu’on s’est laissé séduire.

Comment est-il possible qu’un Chrétien, ou qu’une église entière, qui aimaient le Seigneur, puissent abandonner la foi ? Simplement en refusant d’accepter les commandements que nous donne la Parole.

On met la Bible de côté, pour s’intéresser à un autre programme et à d’autres activités.

Paul nous avertit que des faux docteurs se lèveront du milieu de l’Eglise. C’est pour cela qu’il nous met en garde contre l’esprit du monde.

Aujourd’hui, l’Eglise associe trop souvent le succès à sa taille et à sa popularité.

La Bible nous dit que cela se produira à la fin des temps. Cela commence par un simple petit compromis. Mais il ne se passe pas longtemps avant que l’on ne se rende même plus compte que l’on s’est écarté de la source. Si nous n’avons pas d’ancre, la marée nous emportera où elle veut !

« Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons » (1 Tim. 4:1).

Notez qu’il s’agit de « quelques-uns » et pas de tous !

C’est l’esprit de tolérance qui est responsable de l’abandon des absolus de la Parole de Dieu.

La raison en est simple : on n’aime pas la vérité plus que tout autre chose, et l’on finit par la remplacer par ce qui ne peut être qu’un mensonge. Un mensonge peut être déguisé, et on peut l’accepter, parce qu’il est plus facile à comprendre que la vérité, qui exige un bon terrain pour y être plantée.

Dieu a ordonné à Son peuple de se séparer de l’erreur et de ne pas l’accepter. Ceux qui rejettent cet ordre finissent par se retrouver dans l’apostasie. Comment Dieu pourrait-Il nous demander aujourd’hui de détruire les murs de séparation qu’Il nous avait ordonné de bâtir ? Il ne s’agit plus de la grande commission, mais de la grande confusion, qui finira par aboutir à la grande apostasie.

Jacques a dit :

 » Car là où il y a un zèle amer et un esprit de dispute, il y a du désordre et toutes sortes de mauvaises actions » (Jacques 3:16).

Aujourd’hui, l’esprit de tolérance associé à l’œcuménisme, au nom de l’amour et de l’unité, est le principal responsable de l’abandon de la vérité par l’Eglise. Le résultat, c’est que l’Eglise n’a presque plus de puissance spirituelle.

En outre, cela n’a pas permis d’atteindre les résultats escomptés.

Par exemple, ceux qui ont voulu s’unir avec l’Eglise Catholique afin de partir en mission pour changer la société se sont retrouvés dans une situation difficile, comme le Pape, qui a été photographié en train d’embrasser le Coran, à l’intérieur du Vatican !

Si nous continuons à faire les yeux doux au mensonge, nous finirons par avoir les yeux fermés à la vérité.

(Rom. 16:17-18) ; 2 Cor. 6:14-18 ; 1 Tim. 1:3 ; 2 Tim 2:16-21, 3:5, 13 ; Tite 1:10-13, 3:9-11 ; 2 Jean 7-11 ; Apoc. 18:4).

Finalement, dans les derniers jours, ce sera l’Eglise apostate qui acceptera la marque de la Bête, avec le reste du monde, comme marque d’allégeance au gouvernement mondial. Il existe actuellement aux Etats-Unis un brevet permettant de tatouer une marque sur tous les citoyens américains. Il existe aussi un brevet pour une puce électronique digitale, qui peut envoyer des informations à un satellite, ou recevoir des informations de ce satellite. Le premier prototype sa été mis en fabrication à la fin de l’année 2000.

La technologie existe donc. Il suffit que certains décident de l’appliquer.

Il faudrait aussi parler du Mouvement des Signes et des Prodiges, qui promet toutes sortes de miracles pour annuler vos dettes ou augmenter vos possessions, par les paroles que vous prononcez.

Ce Mouvement est motivé par la convoitise.

Il vous assure que vous avez la puissance de transformer la réalité en manipulant le domaine spirituel.

Le surnaturel constitue réellement le meilleur moyen de promotion de l’apostasie de la fin des temps. Paul, s’adressant aux anciens d’Ephèse, leur dit :

« Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau, et qu’il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux » (Actes 20:29-30).

De grandes foules s’assemblent pour écouter leur enseignant favori, et le regardent accomplir des miracles à la télévision. Jésus nous a prévenus que les signes et les prodiges mensongers feraient partie intégrante de la séduction des derniers jours dans laquelle s’engagerait l’Eglise.

Ce n’est pas le moment de nous enfouir la tête dans le sable, en espérant que tout cela passera. Si nous croyons réellement que l’apostasie doit venir d’abord, et que nous vivons à l’époque de l’église de Laodicée, alors nous sommes d’autant plus proches du retour du Seigneur.

Nous vivons littéralement les derniers moments qui nous séparent de la grande tribulation.

Ce sera la période la plus affreuse que la terre ait jamais connue. Si nous croyons réellement que nous sommes dans les derniers jours, nous devons travailler avec ardeur, avant que la nuit tombe. Vous ne jouez pas de la même manière au début et à la fin d’un match de football. En plus, il ne s’agit pas d’un jeu ! Il y va de la destinée éternelle des âmes, de vos amis et de ceux que vous aimez.

« Car le mystère de l’iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu » (2 Thes. 2:7).

L’Ecriture nous dit que dès que la puissance qui le retient aura disparu, il sera révélé. De qui s’agit-il ? De l’Antichrist, le fils de la perdition, qui inondera le monde de ses faux enseignements, et qui le séduira par ses signes et prodiges mensongers.

En 2 Tim. 3:8, Paul fait référence aux magiciens égyptiens Jannès et Jambrès, qui s’opposèrent à Moïse, comme exemples de l’opposition qui se manifestera dans les derniers jours contre le Seigneur, par la puissance de la magie.

Comment cela sera-t-il possible ? L’un des moyens utilisés sera la télévision. Le Seigneur n’a jamais dit que l’Evangile serait prêché dans le monde entier par le moyen de la télévision. Il utilise toujours des hommes prêts à donner leur vie pour aller sur les champs de mission de ce monde.

Ceux qui regardent la télévision chrétienne devraient se rendre compte que la plupart des émissions n’enseignent pas le renoncement au monde, comme l’Eglise l’enseignait au premier siècle, mais recherchent au contraire ce qui plaît au monde.

Une ligne est aujourd’hui tracée pour séparer ceux qui suivent le monde comme des moutons, et ceux qui suivent le Seigneur comme Ses brebis.

Cependant, il a toujours existé un reste fidèle.

L’apostasie ne se définit pas simplement comme une simple continuation de ce qui se passait auparavant. Paul dit qu’elle sera le signe de la proche venue du Seigneur pour enlever Son Eglise, et de la proximité de la tribulation !

Pour que l’apostasie soit un « signe, » il est nécessaire qu’elle soit très différente de tout ce qui s’est produit auparavant.

Mais les hommes ne remarqueront pas cela, parce que la plupart d’entre eux seront séduits.

« L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers » (2 Thes. 2:9).

Cela signifie que Satan manifestera toute son énergie et toute sa puissance pour produire des signes et des prodiges (Matthieu 24:24).

Quand le Nouveau Testament parle de puissance, il ne s’agit que de la puissance surnaturelle de Dieu, ou de celle du diable. Satan manifestera toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers.

Il s’agit d’une puissance qui ressemblera à celle des apôtres. Mais elle proviendra uniquement de Satan, comme il nous l’est montré dans Apoc. 13:13-17.

Le fait que le nombre de miracles ait augmenté au cours de ces dernières années n’est pas une coïncidence. Certes, Dieu continue à faire des miracles. Mais Satan en accomplit aussi, pour séduire les gens, ainsi que Paul nous l’a annoncé. Satan a souvent utilisé des signes surnaturels pour faire passer ses fausses doctrines, dans le climat spirituel qui règne aujourd’hui, aussi bien dans l’Eglise qu’au-dehors de l’Eglise.

Plus que jamais auparavant, notre époque est mûre pour accepter les miracles mensongers qui séduiront des multitudes de gens. Ils veulent se laisser guider par leurs expériences, au lieu de suivre ce qu’enseigne la Parole de Dieu.

Ce qu’ils croient voir ou entendre est toujours la vérité pour eux.

« Et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge » (2 Thes. 2:10-11).

Ils seront complètement séduits.

Dieu ne dit jamais de mensonges. Il ne dit que la vérité. Mais, dans le cas présent, Il permettra que les propres mensonges acceptés par les hommes produisent tout leur fruit, car ils auront complètement rejeté le conseil de Dieu et foulé aux pieds la vérité.

Ils seront parvenus au point où ils ne seront même plus capables de percevoir la vérité !

Pharaon a eu une chance de se repentir, jusqu’à ce qu’il soit séduit. Dieu a alors endurci son cœur pour qu’il accomplisse sans s’en douter la volonté de Dieu.

Il en sera de même pour tous ceux qui sont tombés dans l’apostasie. Dieu leur enverra un esprit de mensonge, parce qu’ils ont accepté la séduction.

Dans l’Ancien Testament, nous voyons que Dieu envoie Ses véritables prophètes pour mettre en garde Son peuple contre les faux prophètes. Mais le peuple a rejeté les vrais prophètes de Dieu. C’est pourquoi le Seigneur a permis qu’un esprit de mensonge remplisse la bouche des faux prophètes.

« Et l’Eternel dit : Qui séduira Achab, pour qu’il monte à Ramoth en Galaad et qu’il y périsse ? Ils répondirent l’un d’une manière, l’autre d’une autre. Et un esprit vint se présenter devant l’Eternel, et dit : Moi, je le séduirai. L’Eternel lui dit : Comment ? Je sortirai, répondit-il, et je serai un esprit de mensonge dans la bouche de tous ses prophètes. L’Eternel dit : Tu le séduiras, et tu en viendras à bout ; sors, et fais ainsi ! Et maintenant, voici, l’Eternel a mis un esprit de mensonge dans la bouche de tous tes prophètes qui sont là. Et l’Eternel a prononcé du mal contre toi » (1 Rois 22:20-23 et 2 Chron. 18:21-22).

Dieu a souvent utilisé l’ennemi pour voir si Son peuple serait pour Lui ou contre Lui. Mais quand Dieu envoie un esprit de mensonge, il ne s’agit pas d’un test, mais d’un jugement. Dieu enfermera ceux qui ne croient pas à la vérité dans leurs propres mensonges.

L’Eglise de Thyatire avait laissé enseigner une fausse prophétesse, contre laquelle Jésus l’avait mise en garde. Le Seigneur lui dit que ceux qui commettent adultère avec elle connaîtront une grande tribulation, à moins qu’ils ne se repentent.

« La colère de l’Eternel ne se calmera pas, jusqu’à ce qu’il ait accompli, exécuté les desseins de son cœur. Vous le comprendrez dans la suite des temps. Je n’ai point envoyé ces prophètes, et ils ont couru ; Je ne leur ai point parlé, et ils ont prophétisé. S’ils avaient assisté à mon conseil, ils auraient dû faire entendre mes paroles à mon peuple, et les faire revenir de leur mauvaise voie, de la méchanceté de leurs actions » (Jérémie 23:20-22).

Ceux qui seront séduits par Satan et par ses signes mensongers sont ceux qui :

« ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables » (2 Tim 4: 3-4).

Comme ils ont déjà rejeté la vérité, Dieu n’em- pêchera pas les esprits séduc- teurs de parler par la bouche de ces faux docteurs.

La méchanceté qui régnait du temps de Noé, et le fait que les gens continuaient à vivre comme si de rien n’était, ont aveuglé les hom- mes à leur des- truction immi- nente.

Jésus a utilisé cet exemple pour montrer ce qui allait arriver aux hommes impies, quand le jugement de la tribulation s’abattra sur eux. Exactement comme le montre le Livre de l’Apocalypse.

Si certaines églises ne se repentent pas, elles connaîtront la grande tribulation.

L’apôtre Pierre donne cet avertissement :

« Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine. Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d’eux. Par cupidité, ils trafiqueront de vous au moyen de paroles trompeuses, eux que menace depuis longtemps la condamnation, et dont la ruine ne sommeille point » (2 Pierre 2:1-3).

Dans ce passage, il est parlé de « plusieurs » (nombreux) qui suivront ces faux docteurs. La condamnation les menace depuis longtemps, et leur destruction est proche,

« afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés » (2 Thes. 2:12).

Ils ne sont pas restés fermement attachés à la vérité des Ecritures, et ils seront condamnés.

L’appel au salut est lancé par l’Evangile, celui que Paul a prêché :

« Nous, nous prêchons Christ crucifié » (1 Cor. 1:23).

C’est à cet Evangile que nous sommes attachés, et c’est cet Evangile qui nous permettra d’entrer dans la gloire de Jésus.

Au lieu de cela, les impies ont pris plaisir à leur impiété, et ils ont continué à la pratiquer.

Ils n’ont pas vécu dans la justice de Christ, ni écouté Ses commandements.

Ils les ont rejetés.

La plupart des épîtres ont été écrites pour corriger des erreurs. Et Paul nous a avertis que l’erreur augmenterait après sa mort :

« Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau » (Actes 20:29).

Ce qui a commencé du temps de Paul arrive à son aboutissement dans les temps de la fin. Les semences plantées par l’ennemi ont produit de l’ivraie.

Peu après le martyre de Paul, Jude a écrit ceci :

 » Bien-aimés, comme je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de le faire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes. Car il s’est glissé parmi vous certains hommes, dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des impies, qui changent la grâce de notre Dieu en dissolution, et qui renient notre seul maître et Seigneur Jésus-Christ » (Jude 3-4).

La seule question que nous pouvons encore nous poser est la suivante : « Jusqu’où ira encore l’apostasie avant l’enlèvement ? » Prenons garde, vous et moi, à ne pas y tomber !

Si vous comprenez à présent que les prophéties s’accomplissent sous nos yeux, vous pouvez vous demander ce qui vous reste à faire.

Jésus nous dit dans Luc 21:36 :

« Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme. »

« Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est.

Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur » (1 Jean 3:2-3).

Jean a entrevu la gloire de Jésus, dans la vision qu’il a reçue dans l’Apocalypse.

« Quiconque a cette espérance »

attend le retour du Seigneur, et

« se purifie, comme lui-même est pur. »

« Viens, Seigneur Jésus ! »



14/05/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 730 autres membres