* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

L’arbre et ses racines ( Plaire au Seigneur )

télécharger (1)

 

 

Il sera comme un arbre planté près des eaux; et il étendra ses racines vers le courant; et il ne s’apercevra pas quand la chaleur viendra, et sa feuille sera toujours verte; et dans l’année de la sécheresse il ne craindra pas, et il ne cessera de porter du fruit.Jer 17:8

Les arbres sont fréquemment mentionnés dans la Bible et ont souvent un sens figuré. Le palmier symbolise la fécondité, l’utilité. Dans le désert, il indique les points d’eau. Le cèdre est un emblème de la majesté. On l’admire pour son allure, la beauté de ses branches et la qualité de son bois. Plusieurs points sont importants:

    • Le terrain de plantation: la nature du terrain et sa composition en éléments nutritifs ont une grande influence sur la croissance d’un arbre.
    • L’enracinement: pour qu’un arbre résiste aux intempéries, il faut qu’il ait des racines profondes, dont la longueur soit proportionnelle à la hauteur de sa cime.

Ainsi, pour grandir dans la foi et résister aux épreuves, le croyant va développer des racines spirituelles en se nourrissant de la Parole de Dieu (1Ti 4:6) et en se fortifiant dans la grâce de Dieu (2Ti 2:1).

    • L’apport d’humidité: certains arbres réclament davantage d’eau que d’autres, mais tous ont besoin d’un minimum d’humidité pour survivre. Dans les régions désertiques, les arbres ou arbustes ont des racines extrêmement profondes pour atteindre les eaux souterraines. Celui qui boit de l’eau de la vie, la Parole de Dieu, produit du fruit, acquiert la force dans l’épreuve et prospère spirituellement (Ps 1:3).
    • La stabilité du terrain: seules certaines espèces d’arbres subsistent dans les zones de glissement ou de marécage. C’est elles qu’on plante volontiers pour que leurs solides racines consolident le terrain. Pour que les croyants ne glissent pas dans l’erreur, Dieu leur accorde des hommes pour les avertir (1Th 5:12). Sachons les respecter et leur obéir.

Les Japonais sont maîtres dans l’art de produire les «bonsaïs», qui sont des arbres miniatures. Ils y parviennent en coupant leurs racines, ce qui raccourcit leurs branches. De même le croyant qui n’a pas de racines spirituelles ne fait pas de progrès.

Nous avons besoin d’être enracinés et fondés dans l’amour (Eph 3:18), enracinés et édifiés (Col 2:7) en Christ. Notre vitalité spirituelle en dépend.



18/07/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1028 autres membres