* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Larmes et chant de joie (1) ( Plaire au Seigneur )

télécharger (1)

 

 

Il va en pleurant, portant la semence qu’il répand; il revient avec chant de joie, portant ses gerbes.Ps 126:6

Ce psaume parle essentiellement, dans son application première, des Juifs remontant de Babylone à Jérusalem à la suite de l’édit de Cyrus en 538 av. J.-C. Prophétiquement, il annonce le règne millénaire de Christ qui donnera lieu au rassemblement des Juifs dans la Terre promise. Cependant, le Saint Esprit, dès le verset 5, conduit l’auteur à parler des semeurs en général, puis d’un semeur en particulier, avec l’intention évidente de diriger l’attention du lecteur sur le Messie et sur sa mission parmi les hommes. Dans le verset cité, le semeur est le même homme qui, avant de semer, a préparé la terre pour recevoir la semence.

Quelle belle illustration du travail inlassable du Seigneur Jésus! Il se levait longtemps avant le jour pour prier avant de se consacrer à sa tâche (Mr 1:35): il enseignait, faisait des miracles, annonçait le royaume de Dieu, révélait le Père… en allant de villes en villages par toute la Judée, la Galilée et même la Samarie, en faisant le bien (Ac 10:38). Et quel accueil recevait-il? Rejet, mépris, moqueries, haine, jalousie, opposition… rien ne lui a été épargné. Et devant les ravages du péché et l’aveuglement du peuple, Jésus a pleuré (Jn 11:35 Lu 19:41). Que de douleurs, que de sujets de tristesse ont marqué son ministère! Les chrétiens les évoquent souvent quand ensemble ils adorent; ils comprennent un peu l’immensité de l’amour de Jésus, et cela fait brûler leur cœur. Mais leurs pensées doivent aller plus loin.

Le verset cité nous invite à faire un pas de plus. Sur la terre où il a connu la souffrance, Jésus reviendra en gloire parmi son peuple repenti. Il connaîtra la joie profonde de celui qui récolte enfin le fruit de son labeur (Esa 9:3 65:18,19). Mais la joie du Seigneur ne se limitera pas à son règne millénaire. Entouré des multitudes innombrables de rachetés, il éprouvera une joie éternelle, comparée à celle d’un jour de noces d’où tout sujet de tristesse est définitivement banni (Ap 19:7).

Réjouissons-nous déjà de cette joie de Jésus dont nous serons bientôt témoins avec tous les siens (Esa 35:10)!



31/03/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1046 autres membres