Cette série de méditations d’André Bolzer est utile aux chrétiens pour se rappeler l’immense grâce dont nous bénéficions. Ces trois méditations sur le Christ indispensable sont aussi de formidables modèles pour exposer l’évangile lorsque nous avons à témoigner de notre foi.


Si j’avais à intituler le sujet que nous allons méditer ensemble, je pourrais lui donner le titre suivant : « Le Christ indispensable ».
Pour bien des gens, Jésus n’est qu’un dépanneur, qu’on appelle à l’heure où la panne survient. Ou bien alors un pompier que l’on supplie de venir parce qu’il y a un incendie à éteindre.
En dehors de cela, il n’existe pas, ou si l’on sait qu’il existe, on ne s’en préoccupe pas. Ce n’est pas la panne, ce n’est pas l’incendie, ce n’est pas l’heure d’un besoin quelconque, alors il est bien dans son coin, on ira le chercher quand on en aura besoin.

Permettez-moi de vous préciser que si vous êtes dans ce cas, c’est une lourde erreur qui vous amène à vous priver de beaucoup de bonnes choses dont, sans vous en rendre compte, vous avez pourtant besoin. Car pour ceux qui connaissent Jésus, il est autre chose. Et je dirais même qu’il est pour eux, alors que peut-être auparavant, ils ne s’en rendaient pas compte, il est devenu indispensable, le Christ indispensable.

L’Évangile dit que l’être humain, sans Jésus, est perdu. Évidemment, cela ne flatte pas l’orgueil humain qui voudrait se rendre indépendant de Dieu. Mais il faut tout de même laisser Dieu nous dire les choses et les examiner. Dieu affirme que sans Jésus, l’être humain est perdu. Il ignore le chemin de la vie. S