* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Le conseil de Dieu ( Plaire au Seigneur )

57612062755d3e34de6549a532ea62a2

 

 

Je suis Dieu, et il n’y en a point comme moi… disant: Mon conseil s’accomplira.Esa 46,9,10
Jésus le Nazaréen, homme qui a été accrédité de la part de Dieu devant vous par les miracles, les prodiges et les signes que Dieu a faits par lui au milieu de vous, comme vous-mêmes vous le savez, lui - qui a été livré selon le dessein arrêté et la préconnaissance de Dieu - vous l’avez cloué à une croix et vous l’avez fait périr par la main d’hommes iniques.Ac 2:22,23

Nos pensées sont dirigées aujourd’hui vers l’auteur de notre salut éternel (Heb 5:9) et nous sommes invités, avec nos frères et sœurs, à en célébrer la mémoire. Ensemble, nous essayons de comprendre la grandeur du mystère de la piété (1Ti 3:16): l’anéantissement de Jésus Christ, sa mort sur la croix et son exaltation à la droite de Dieu (Php 2:6-11). Notre louange s’élève alors vers Dieu. Il se glorifie en donnant au croyant, au prix du sacrifice de son Fils, le moyen d’être son enfant, adorateur et témoin à la louange de la gloire de sa grâce (Eph 1:6).

Cette œuvre unique est le fruit d’un «conseil» (c’est-à-dire une décision) tenu avant la création du monde. Nous sommes émus à la pensée qu’avant la création de l’homme, Dieu savait quel prix lui coûterait son rachat. Et que dire du Fils de Dieu? Quand il participait, avec joie, à la création de l’univers et que ses délices étaient dans les fils des hommes (Pr 8:30), il savait qu’il viendrait sur la terre pour mourir pour eux.

Il le savait! Preuve en sont ces il faut ou ne fallait-il pas qui jalonnent les évangiles. Jésus savait qu’il était venu accomplir le conseil de Dieu. Il connaissait d’avance les souffrances qu’il endurerait: Il faut que le Fils de l’homme