* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

LE DIEU QUI POURVOIT FIDELEMENT ( David Wilkerson )

0755739e.jpg

Quand nous décidons dans notre cœur d'obéir à la Parole de Dieu, permettant à Son Esprit de mettre à jour et de mortifier tous les péchés présents dans notre vie, le Seigneur Lui-même nous pousse à nous réjouir. “ Dieu les avait réjouis d'une grande joie” (Néhémie 12:43 version Darby). Je crois que cette bénédiction qui est répandue sur nous inclut une grande joie, même au milieu de nos épreuves. Le Seigneur a ouvert les cieux et nous a baptisé avec la “joie de Jésus”, avec des cris, des réjouissances et des chants, quelles que soient nos circonstances.

Néhémie a rappelé à Israël qui était en train de se réjouir, comment Dieu avait pourvu pour leurs ancêtres dans le désert. Le Seigneur avait déversé des bénédictions nombreuses et variées pour eux. Il les avait enseigné par Son Esprit et les avait conduit par la nuée et la colonne de feu. Il avait surnaturellement pourvu à la manne et à l'eau. Et, miraculeusement, Il n'avait pas permis à leurs vêtements ou à leurs chaussures de s'user. (voir Néhémie 9:19-21).

Que penses-tu de toutes ces bénédictions ? Des grâces nombreuses et variées, une direction claire, l'Esprit de Dieu t'enseignant, tes besoins physiques et matériels comblés. Pour moi, tout cela semble merveilleux ! Et toutes ces bénédictions sont encore valables pour nous aujourd'hui. Le Seigneur, dans Sa grande miséricorde, nous a promis de pourvoir à toutes ces choses pour Son peuple.

Pourtant, nous pouvons encore choisir de vivre dans le désert, comme Israël l'a fait. Néhémie a mis en avant le fait que leurs ancêtres se sont rebellés contre le Seigneur, ignorant Sa loi : “ Mais ils se soulevèrent et se révoltèrent contre toi. Ils tournèrent le dos à ta loi...Tu les as supportés de nombreuses années... mais ils ne prêtèrent pas l’oreille (Néhémie 9:26,30).

Peux-tu imaginer la terrible mort spirituelle que ces gens ont attiré sur eux-mêmes ? Quarante années de Sabbats sans joie ni réjouissance. Quarante années de funérailles, sans entrer dans le Pays Promis. Ces israélites étaient riches en bénédictions, riches en biens matériels, n'ayant besoin de rien, mais ils étaient tièdes en esprit.

C'est une image de Jehovah Jireh : le Dieu qui pourvoit fidèlement pour Son peuple, même quand celui-ci s'endurcit vis-à-vis de la Parole. Les israélites s'étaient lassés des choses de Dieu et suivaient juste le mouvement. Dans Sa miséricorde, le Seigneur a continué à diriger leurs affaires quotidiennes et à pourvoir pour eux. Mais ces gens n'ont jamais pu entrer dans Sa plénitude. Est-ce vraiment si étonnant que leurs chaussures et leurs vêtements ne se soient pas usés, puisqu'ils n'allaient nulle part ?



08/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 927 autres membres