* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Le discernement d’Élie ( Plaire au Seigneur )

index

 

La fervente supplication du juste peut beaucoup. Élie était un homme ayant les mêmes penchants que nous: il pria avec instance pour qu’il ne pleuve pas, et il ne tomba pas de pluie sur la terre pendant trois ans et six mois; il pria de nouveau, et le ciel donna de la pluie, la terre produisit son fruit. Ja 5:16-18

La première chose qui frappe en lisant le verset du jour, c’est le discernement que le prophète Élie a de la pensée de Dieu. Ce discernement a pour conséquence l’insistance de sa requête et l’efficacité de sa prière.

Quelle douleur cela a dû être pour Élie d’appeler le jugement par la sécheresse sur le peuple de Dieu, avec tout ce qu’elle apporte de peines et de souffrances! Mais parce qu’il se tenait dans le conseil secret de l’Éternel (Jer 23:18), dans sa communion, il discernait que c’était le moyen pour faire revenir le peuple à l’Éternel et le délivrer de son idolâtrie abominable.

Il faut trois ans et demi de sécheresse éprouvante pour que le peuple soit disposé à recevoir la démonstration de puissance d’Élie. Quand, par la prière, il fait descendre le feu du ciel, les Israélites reconnaissent: L’Éternel, c’est lui qui est Dieu (1Ro 18:39) et Élie met à mort les prêtres idolâtres. Alors seulement Élie peut prier Dieu pour qu’il envoie la pluie: Il se courba jusqu’en terre et mit sa face entre ses genoux. Il implore les compassions et la miséricorde de Dieu en faveur de la nation coupable, mais repentante. Pendant que son serviteur monte sept fois au sommet de la montagne pour observer le ciel, Élie persévère dans son attitude d’ardente supplication. Alors Dieu répond par une pluie abondante.

Comment le prophète avait-il appris la bonne manière d’agir? Élie se tenait devant l’Éternel (1Ro 17:1).

C’est toujours dans la présence de Dieu que nous apprenons les exigences de sa sainteté, les limites de sa patience, l’immensité de son amour, de sa grâce, de sa miséricorde. Nous y apprenons aussi sa fidélité à ses promesses. C’est quand nous nous tenons dans le conseil secret de Dieu que nous avons l’intelligence spirituelle pour prier avec assurance, ferveur, persévérance pour faire agir le bras de Dieu.



22/02/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1008 autres membres