Le drame du divorce ( Paul Calzada ) - * JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Le drame du divorce ( Paul Calzada )

“C’est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes ; au commencement, il n’en était pas ainsi” (Matthieu 19.8).

Quelles que soient les causes qui amènent un couple à divorcer, la réalité finale demeure la même : cela engendre beaucoup de souffrances chez les conjoints, leur entourage et surtout

chez leurs enfants, quand il y en a.

La banalisation du divorce (plus d’un couple sur deux ont divorcé en 2017), n’enlève rien aux traumatismes qu’il laisse. La guérison nécessite parfois de longues années ; la foi, dans ce Dieu qui nous aime, pourra contribuer à restaurer les cœurs blessés.

Ce qu’il faut retenir de ce qu’enseigne la Bible, c’est que le divorce n’est pas le plan initial de Dieu pour les êtres humains. Le plan “A”, enseigné dans la Bible, c’est la pérennité du mariage, tout comme le plan “A” de Dieu pour les hommes, c’était

qu’ils vivent sans péché.

Le péché étant entré dans le monde, la dureté des cœurs a mis à mal le plan “A”, comme nous pouvons le constater à tous les niveaux.

Cependant Dieu n’a jamais cessé d’aimer sa créature. Il a eu compassion des pécheurs que nous sommes, quelles que soient les fautes commises. Ainsi, tout comme sans approuver le péché, Dieu a compassion des pécheurs ; sans approuver le divorce, Dieu a compassion des divorcés. Il est toujours prêt à pardonner ceux qui ont raté le plan “A”. Lorsqu’on traverse ce traumatisme, il est bon de se confier dans la grâce de Dieu, et sortir à la fois de la culpabilité et de la culpabilisation de l’autre.

Le pardon divin existe, pour les divorcés, comme pour tous les pécheurs quels qu’ils soient (voleurs, menteurs, criminels…). Ce pardon se trouve dans l’acceptation par la foi, que Christ a payé pour ce péché comme pour tous les péchés. Le légalisme religieux peut conduire, certains milieux chrétiens, à placer sur les divorcés une tache indélébile. Dans certains milieux, un proxénète, un dealer, un bandit… repentis, pourront servir Dieu, mais pas un divorcé repenti. Au drame du divorce, on ajoute le drame d’une culpabilisation récurrente. Mon expérience m’a montré, que pour ceux qui ont vécu une sincère repentance, Dieu a ouvert des portes pour qu’ils puissent continuer à servir d’une manière ou d’une autre. Dieu nous montre qu’il y a une réinsertion au sein du corps de Christ et dans le service, pour les chrétiens qui ont commis une faute, quelle qu’elle soit, et qui s’en repentent.

Avez-vous traversé ce drame ? Y êtes-vous plongé en ce moment ? Le moment est venu de reconnaître que vous avez raté le plan “A”, de croire dans le pardon divin, et de demander à Dieu

de vous aider à sortir de la culpabilité et (ou) de la rancœur.

 

Ma prière en ce jour :

Seigneur, tu connais les souffrances engendrées par mon divorce, guéris mon âme blessée, aide-moi à accueillir ton pardon. Bénis mes enfants et ma famille. Amen !

 

 



05/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 789 autres membres