* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Le feu : bienfait ou danger ? ( Aline Neuhauser )

« Voici, comme un petit feu peut embraser une grande forêt !  » (Jacques 3.5)

Le feu est-il bienfaisant ou dangereux ?

Si vous me répondez qu’il est bienfaisant, je vous montrerai l’une de nos belles forêts provençales ravagées par les incendies. Je vous décrirai les dommages irrémédiables causés à la

faune et à la flore, les milliers de troncs calcinés.

Si, par contre, vous me soutenez qu’il est dangereux, je vous emmènerai devant une cheminée et je vous montrerai des flammes accueillantes qui réchauffent les corps et les cœurs de tous

les habitants de la maisonnée.

En fait, le feu est bienfaisant tant qu’il est maintenu sous contrôle. Et le feu spirituel doit être, lui aussi, soumis aux règles de la Parole de Dieu pour être bienfaisant et ne

jamais devenir incontrôlable.

Ainsi, la capacité de parler est un très grand privilège, et pourtant, quand nous laissons notre langue dire tout et n’importe quoi, nous pouvons causer des ravages irrémédiables. Mieux vaut suivre les prescriptions des Écritures : « Le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix » (Jacques 3.18). Nos paroles sèment-elles la paix ou la discorde ?

La capacité de penser est, elle aussi, merveilleuse… à condition que nous ne laissions pas galoper notre imagination, car elle échafaude sans cesse des scénarios-catastrophe qui, quatre-vingt-dix-neuf fois sur cent, n’arriveront jamais. La Bible, là aussi, nous fixe la règle à suivre : « Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées » (Philippiens 4.8).

Et la sexualité ? Dans le cadre du mariage, elle est le ciment du couple. Mais si on lui laisse libre cours, elle provoque toutes sortes de dommages physiques et psychologiques et, en fin de compte, une fois le

plaisir assouvi, on se sent plus vide que jamais.

La Bible est donc, en fait, un véritable « Code du bonheur » pour notre vie, comme l’a expliqué le prophète Ésaïe : « Ainsi parle l’Éternel, ton rédempteur, le Saint d’Israël: Moi, l’Éternel, ton Dieu, je t’instruis pour ton bien, je te conduis dans la voie que tu dois suivre. Oh! Si tu étais attentif à mes commandements! Ton bien-être serait comme un fleuve, et ton bonheur comme les flots de la mer » (Ésaïe 48.17-18).

Ma résolution de ce jour

Je veux apprendre à me soumettre à la Bible, même quand elle va à l’encontre de mes désirs naturels. Je sais que Dieu est mon tendre Père : il sait ce qui est bon pour moi. J’ai tout à gagner à obéir à ses préceptes.

 

 



03/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 808 autres membres