* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Le perfectionnement des saints ( Paul Calzada )

 

"Pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ" (Ephésiens 4.12).

Dans ce passage des Ephésiens où il est question d’unité, laquelle se construit grâce à la diversité des ministères, l’apôtre indique que le but final est le perfectionnement des saints.

Relevons tout de suite que si les saints peuvent être perfectionnés, c’est qu’ils ne sont pas parfaits encore ! Que d’erreurs ont été véhiculées sur le sens du mot "saints" ? Les saints, dans le Nouveau Testament, ne sont autres que les disciples. Ce sont ceux qui croient au Seigneur Jésus et qui ont fait le choix de le suivre. Ils sont en marche vers la perfection, comme vous et moi.

Que faut-il entendre par perfectionnement ?

Dans le dictionnaire biblique il est dit : "Perfectionnement, vient du grec : Kartatézô, ce terme dérive de la racine "artô" qui signifie : lier ensemble, unir". L’adjectif "arios" désigne : ce qui est complet, uni, parfait.

Le perfectionnement, c’est donc tout ce qui contribue à nous transformer les uns et les autres, à l’image du Seigneur, et qui par conséquent nous rapproche les uns des autres. Plus nous ressemblons à Christ les uns et les autres, plus cela nous unit.

Le verbe : "Kartatézô" est utilisé dans le Nouveau Testament dans divers contextes qui illustrent ce perfectionnement :
Dans Matthieu 4.21, il est utilisé pour parler du travail de raccommodage des filets. Quand les mailles de la communion fraternelle sont cassées, il est important, que le Saint-Esprit vienne guérir les blessures et nous permette de resserrer les liens. L’unité n’est possible que si le Saint-Esprit arrange en nous ce qui est en mauvais état. Il a dans le texte des Ephésiens l’idée d’une mise en ordre.

Dans Luc 6.40 et 2 Corinthiens13.11, il est utilisé dans le sens de rendre complet ou parfait. Lorsque deux pièces de mécanique sont parfaitement finies, elles vont bien s’ajuster. De même, plus le Seigneur perfectionne notre caractère, plus nous nous ajustons les uns aux autres.

Dans Hébreux 13.21, il est utilisé dans le sens de rendre apte et donc être prêt à servir. Cela fait penser à un attelage de bœufs. Pour qu’il puisse servir, il faut que les deux bœufs apprennent à fonctionner ensemble. Quand un attelage est disparate il ne peut servir.

On retrouve ce verbe dans 1 Pierre 5.10 : "Le Dieu de toutes grâces vous affermira (ou rétablira)…" Cela fait penser à la remise en place d’un membre disloqué. Il y a la souffrance due à l’accident, mais le Seigneur restaure l’unité en réduisant la fracture.

Le perfectionnement des saints, c’est donc tout le travail de réparation, de restauration, de guérison, de transformation qu’opère le Seigneur, pour renforcer l’unité et la communion.

Ma prière en ce jour :

Seigneur, œuvre en moi par ta Parole et ton Esprit, pour que transformé à ton image, je sois toujours plus dans l’unité de l’Esprit. Amen !



30/12/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 947 autres membres