* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Le privilège de l’acceptation David Wilkerson

“Afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ” ( (Éphésiens 2:7).

 

LES+LIEUX+CELESTES+Ephésiens+2_6-7

 

 

Dieu nous a montré Sa bonté aimante qui réchauffe le cœur. C’est pourquoi nous pouvons nous réveiller en criant : “Alléluia ! Dieu, Christ et le Saint-Esprit veulent être près de moi.”

Tous les chrétiens vont affronter des tentations et des difficultés, mais au milieu de nos épreuves, nous sommes capables d’abonder en reconnaissance grâce à Sa bonté éternelle envers nous. Paul nous dit que c’est exactement pour cette raison que Dieu nous fait asseoir avec Christ.

Une des grandes bénédictions qui deviennent nôtre quand nous sommes assis dans les lieux célestes, c’est que nous profitons du privilège de l’acceptation. “il nous a rendus agréables [en Christ]” (Éphésiens 1:6). La version anglaise dit : “Il nous a acceptés en Christ.” Le terme grec rendu ici par agréable ou accepté signifie  : “hautement favorisé.” C’est différent de l’utilisation habituelle qui en est faite en anglais, qui pourrait être interprétée dans le sens : “reçu comme adéquat.” C’est à dire quelque chose qui peut être supporté, suggérant une attitude du style : “je peux vivre avec cela, je l’ai accepté.” Ce n’est pas le cas dans le sens qu’utilise Paul ici. Son utilisation du mot “accepté” peut se traduire comme “Dieu nous a hautement favorisés.” Nous sommes réellement spéciaux à Ses yeux parce que nous sommes à notre place, en Christ.

Tu vois, parce que Dieu a accepté le sacrifice de Christ, Il voit maintenant comme un seul homme : Christ et ceux qui Lui sont attachés par la foi. Pour résumer, notre chair est morte aux yeux de Dieu. Comment ? Jésus s’est occupé de notre ancienne nature à la croix. Maintenant, quand Dieu nous regarde, Il voit seulement Christ. En retour, nous devons apprendre à nous voir nous-mêmes tels que Dieu nous voit. Cela signifie ne pas nous focaliser uniquement sur nos péchés et nos faiblesses, mais sur la victoire que Christ a remporté pour nous à la croix.

La parabole du fils prodigue nous donne une puissante illustration de l’acceptation qui découle de la position céleste en Christ qui nous a été donnée. Tu connais l’histoire : un jeune homme a pris son héritage et l’a dépensé pour une vie de débauche. Puis, quand il a été ruiné – moralement, émotionnellement et spirituellement – il a pensé à son père et a été convaincu d’avoir perdu sa faveur.

Le fils est retourné à son père, repentant et brisé, s’attendant à être rejeté, mais son père l’a accueilli  avec les bras grands ouverts du pardon et de l’acceptation. “Et il se leva, et alla vers son père. Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le baisa” (Luc 15:20).

Expérimente les pleines bénédictions de ton acceptation dès aujourd’hui !



02/09/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1022 autres membres