* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Le quatrième cavalier ( Plaire au Seigneur )

Je vis: voici un cheval livide; le nom de celui qui le montait est: la Mort; Hadès venait à sa suite; et pouvoir lui fut donné sur le quart de la terre, pour tuer avec l’épée, par la famine, par la peste, et par les bêtes sauvages de la terre. Ap 6:8

Les trois premiers cavaliers apportent guerres, anarchie, famine, désorganisation de la société, ce que nous avons examiné ces dernières semaines. Le quatrième, c’est la Mort qui, sans doute, amène une augmentation de la mortalité sur un territoire, limité certes (le quart de la terre), mais suffisamment important pour entraîner des répercussions sur toute notre planète.

Le prophète Ezéchiel parle des quatre jugements désastreux de l’Éternel (Eze 14:21): l’épée, la famine, les bêtes mauvaises et la peste. Les guerres et la famine ont déjà fait leur irruption sur la scène.

L’expression bêtes sauvages caractérise bien les bandes de pillards telles qu’on les a vues dans les périodes troublées de l’histoire, comme les grandes guerres en Europe, ou actuellement dans certaines régions d’Afrique. Ce sont des gens sans foi ni loi qui, pires que les bêtes sauvages, tuent et détruisent tout sur leur passage.

Quant à la peste, elle désigne les épidémies qui suivent presque toujours les grandes catastrophes humaines (choléra, typhus) ou celles qui sont des conséquences de la misère physique ou morale (tuberculose, sida). Peut-être s’ajoutera-t-il à ces fléaux des épidémies causées par des attaques bactériologiques dues à la méchanceté de l’homme.

Quel intervalle de temps séparera les interventions de ces cavaliers de malheur? Cela ne nous est pas dit, mais nous pouvons penser qu’il sera très réduit. Peut-être même ces épreuves se produiront-elles en même temps et il suffira de peu d’années pour que les conditions désastreuses décrites ci-dessus entraînent d’importants et redoutables changements sociaux, économiques et politiques.

Aujourd’hui, les hommes se flattent de leur intelligence, des progrès de la science et de la technique, de leur autonomie vis-à-vis de Dieu. Beaucoup refusent publiquement tout héritage de la morale judéo-chrétienne. Cette arrogance ne les rendra pas capables de maîtriser cette situation apocalyptique.

Restons tous lucides sur la précarité du monde d’aujourd’hui et renforçons notre attente du très prochain retour du Seigneur!

 



09/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 776 autres membres