* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Le sectarisme étouffe la critique ( Paul Calzada )

“Qui pourrait porter impunément la main sur l’oint de l’Éternel” (1 Samuel 26 :9).

La manipulation au sein d’un groupe, qu’il soit religieux ou pas, pour qu’elle fonctionne doit surtout empêcher toute forme de critique. Tout manipulateur, conscient ou inconscient, ne supporte pas la critique. Si quelqu’un ose le critiquer, le manipulateur va réagir en lançant contre cette personne des remarques dévalorisantes ou même insultantes.

Dans les milieux évangéliques, outre le fait d’utiliser certains textes bibliques sortis de leur contexte, le manipulateur va utiliser des textes qui lui permettent d’asseoir son autorité et donc sa domination sur celui qui ose

faire une critique.

L’un des textes favoris de certains “pasteurs”, c’est celui qui dit : “Qui pourrait porter impunément la main sur l’oint de l’Éternel” (1 Samuel 26 :9).

Le pasteur manipulateur utilise ce texte pour étouffer dans l’œuf toute forme de critique concernant son enseignement, sa manière de vivre ou de diriger. En fait, il utilise l’arme d’une menace divine contre ceux qui oseraient le critiquer. Si vous êtes en contact avec un pasteur qui utilise ce texte, ou d’autres textes du même genre, pour asseoir son pouvoir de domination sur votre vie, sachez que vous êtes en présence d’un manipulateur et qu’il peut vous amener à faire des choses

contraires à la volonté de Dieu.

Soyez sur vos gardes. Si votre critique objective n’avait pas d’autre but que de vouloir attirer son attention sur certaines anomalies ou disfonctionnements et qu’il refuse de les entendre en avançant cet argument, soi-disant biblique : “On ne touche pas à l’oint de l’Éternel” c’est que vous avez à faire à un manipulateur.

Une autre manière d’étouffer toute forme de critique constructive au sein d’un groupe, c’est de dévaloriser le plaignant en le traitant de “charnel”. Cela signifie que celui qui élève une critique agit d’une manière non spirituelle. Parfois, certains milieux évangéliques attribuent à ce mot “charnel” un

sens péjoratif.

L’apôtre Paul dans sa première épître aux Corinthiens développe ce concept d’hommes charnels et d’hommes spirituels (1 Corinthiens 2 :14 à 3

:4).

Nous n’allons pas faire ici l’exégèse de ce texte, mais signaler seulement que certains pasteurs ou responsables religieux, tordent le sens de ce texte en l’utilisant à leur avantage pour étouffer toute forme de critique. Ils se placent d’emblée dans la position d’hommes spirituels. Cette attitude très cléricale, est évidemment aux antipodes du caractère de l’homme spirituel qui considère les autres (quels qu’ils soient) comme étant au-dessus de lui-même (Philippiens

2 :3

). L’homme spirituel est avant tout humble et respectueux des autres.

 

Un conseil pour ce jour :

Si quelque responsable de communauté est sourd à vos remarques, n’acceptant jamais de se remettre lui-même en cause, s’il se place au-dessus des autres, comme “oint de l’Éternel”, si toute critique constructive et objective est refusée, il se peut que vous soyez en présence d’une forme de comportement sectaire.

 

 



08/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 862 autres membres