* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Le torrent dans le chemin ( Plaire au Seigneur )

Il boira du torrent dans le chemin, c’est pourquoi il lèvera haut la tête. Ps 110:7

Quand nous marchons sous un soleil ardent, fatigués par les efforts fournis, assoiffés, nous apprécions l’action bienfaisante que peut avoir le fait de boire du torrent dans le chemin.

Le prophète Élie, nourri et abreuvé au torrent du Kerith, alors que la sécheresse est partout en Israël (1R 17) illustre le verset du jour. Il en est de même de David, quand trois hommes vaillants répondent à son désir de boire de l’eau du puits de Bethléem (2S 23).

Nous pensons parfois que, sur la terre, le Seigneur n’a rencontré que tristesse et sécheresse morale. Le verset du psaume 110 nous indique que Jésus, en diverses circonstances, a certainement aussi été rafraîchi par une attention ou un élan de foi. Citons quelques exemples:

    • L’intelligence, l’insistance et la soumission de la foi d’une femme cananéenne très éprouvée poussent le Seigneur à lui dire: Femme, ta foi est grande; qu’il te soit fait comme tu veux (Mt 15:28).
    • Il admire, non les qualités morales, mais la grande foi d’un centurion romain (Lu 7:9).
    • Il met en évidence l’amour (bien supérieur à l’obéissance à une loi) de la femme pécheresse lorsqu’elle le rencontre et lui rend hommage dans la maison du pharisien Simon (Lu 7:44).
    • Il dort dans la barque sur un oreiller qu’une main bienveillante avait placé là pour lui… (Mr 4:38).
    • À sa question Et pour vous, qui suis-je?, il entend l’admirable déclaration de Pierre: Le Christ de Dieu! (Lu 9:20).
    • Il se réjouit en esprit à voir s’accomplir les pensées d’amour de son Père envers les plus humbles et le loue d’avoir caché ces choses aux sages et aux intelligents et de les avoir révélées aux petits enfants (Lu 10:21).
    • Il apprécie l’attitude de Marie, assise à ses pieds, pour l’écouter. Elle avait compris qu’elle avait davantage besoin de Jésus que Jésus n’avait besoin d’elle (Lu 10:39). À la veille de sa mort, il apprécie hautement son geste d’oindre ses pieds d’un parfum de très grand prix.
    • Il goûte déjà du fruit du travail de son âme (Esa 53:11), lorsque le brigand repentant se tourne vers lui et s’attend à lui (Lu 23:42).

En ces occasions, quelle joie, quel rafraîchissement pour mon Sauveur! De même, il se réjouit de me voir marcher sur ses traces, à sa gloire, aujourd’hui, et les jours qui suivront…

 

 

 



17/06/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 907 autres membres