* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Les Agouarounas ( Plaire au Seigneur )

télécharger (1)

 

 

Ce qu’on peut connaître de Dieu… sa puissance éternelle et sa divinité, se discerne au moyen de l’intelligence, d’après les choses créées.Ro 1:19,20

En Amazonie vivent les Agouarounas, le «peuple de l’eau». Leurs villages s’étendent le long des fleuves Nieva et Marañon. Ils se rattachent à la tribu indienne des Jivaros, les réducteurs de tête.

Bien avant d’avoir reçu l’Évangile, de génération en génération, la tribu racontait l’histoire d’un homme qui avait construit un grand bateau, grâce auquel il avait été sauvé d’une inondation terrible qui avait dévasté toute la terre. Serait-ce l’histoire de Noé? C’est possible, car ces Indiens viennent d’une région proche de la Mésopotamie. De plus, ils croyaient en «Tataïos», un Dieu au-dessus de tout, un «Père créateur» qui punissait ceux qui volaient ou tuaient. Par crainte de lui déplaire, ce peuple était paisible, et chacun transmettait aux enfants la connaissance de ce Dieu unique.

En 1914, un missionnaire leur porte la bonne nouvelle du salut par la foi en Jésus Christ. Beaucoup reçoivent ce message, heureux d’apprendre que Tataïos aimait les hommes; ils l’appellent désormais «Aparouï», le Dieu et Père (de notre Seigneur Jésus Christ), comme dans la Bible (Eph 1:3). Après des efforts d’alphabétisation, ils peuvent lire et étudier la Parole de Dieu. Les visites de missionnaires se renouvellent. Vers 1977, ces Indiens ont la conviction qu’il faut envoyer des messagers au-delà des fleuves connus pour chercher «l’Église de Christ».

Accompagné de deux autres, Ramón, qui a 15 ans, découvre une mission chrétienne où il apprend beaucoup de la Parole de Dieu. De retour dans sa tribu, grâce à une mémoire extraordinaire, il communique de village en village le message divin au «peuple de l’eau».

Aujourd’hui, les Agouarounas sillonnent les sentiers de la forêt amazonienne à la rencontre d’autres tribus pour leur prêcher l’Évangile.

Dieu se révèle à tout homme, quel qu’il soit, où qu’il se trouve. N’est-il pas merveilleux de constater que la pensée d’un Dieu créateur est bien ancrée dans l’être humain? Chacun doit donc répondre à son appel selon la révélation qui lui est faite. Personne ne pourra lui dire: «Je n’ai jamais entendu parler de toi», car il est un Dieu qui aime à se révéler.

C’est à nous, chrétiens, d’annoncer le message de la pleine libération en Jésus Christ et le projet de Dieu d’unir tous ses enfants autour de son Fils pour le présent et l’éternité.

 



15/08/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1028 autres membres