* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Les derniers moments de Haendel ( La Bonne Semence )

Je chanterai à l’Éternel durant ma vie, je chanterai des cantiques à mon Dieu tant que j’existerai… Moi, je me réjouirai en l’Éternel.
Psaume 104. 33, 34
Je+chanterai+l+Éternel

 

Dans l’abbaye de Westminster à Londres, le regard du visiteur est attiré par une belle statue représentant le grand compositeur Haendel. Le maître est devant son orgue et il tient à la main une feuille de musique portant ces simples mots, prononcés plusieurs millénaires auparavant par le patriarche Job : “Je sais que mon Rédempteur est vivant” (Job 19. 25). On dit qu’avant de mourir, le célèbre musicien se fit lire le Psaume 91 : “J’ai dit de l’Éternel : Il est ma confiance et mon lieu fort ; il est mon Dieu, je me confierai en lui… Tu n’auras pas peur des frayeurs de la nuit” (v. 2, 5). Au sujet de chacun de ceux qui l’honorent d’une telle confiance, Dieu déclare : “Parce qu’il a mis son affection sur moi, je le délivrerai ; je le mettrai dans une haute retraite, parce qu’il a connu mon nom” (v. 14).

Haendel demanda encore la lecture du “chapitre de la résurrection” (1 Corinthiens 15), interrompant plusieurs fois le lecteur pour lui dire : “Arrête-toi un instant, relis-moi ce verset”.

Ses dernières paroles furent : “Seigneur Jésus, reçois mon esprit. Fais que je meure et que je ressuscite avec toi”.

Une fin aussi paisible n’est pas une exception : elle peut être expérimentée par tous ceux qui ont remis leur destinée entre les mains de Jésus. Il a déclaré : “Je suis le chemin, et la vérité et la vie ; personne ne vient au Père si ce n’est par moi” (Jean 14. 6).



21/06/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1012 autres membres