* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

LES DEUX CONDITIONS INDISPENSABLES

160884513_1063234854166544_714280978621611107_o

 

 

Nicodème, pharisien et chef des Juifs vint à Jésus de nuit et lui dit :
« Rabbi (c’est-à-dire : Maître), nous savons que tu es un docteur venu de Dieu ; car personne ne peut faire ces miracles que toi tu fais, si Dieu n’est pas avec lui. »
Jésus lui répondit :
« En vérité, en vérité, je te dis : Si quelqu’un n’est pas né de nouveau, il ne peut pas voir le royaume de Dieu.
—Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? demanda Nicodème. Peut-il entrer une seconde fois dans le sein de sa mère et naître ?
—En vérité, en vérité, je te dis : Si quelqu’un n’est né d’eau et de l’Esprit, il ne peut pas entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair ; et ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ne t’étonne pas de ce que je t’ai dit : Il vous faut être nés de nouveau […]
— Comment cela peut-il se faire ? » questionna Nicodème. (Évangile selon Jean chapitre 3)
*
« Naître de nouveau » : Paroles étranges et incompréhensibles si Jésus n’avait pas apporté l’explication. Comment un homme peut-il naître quand il est déjà né ? C’est d’ailleurs la question que posa Nicodème qui, pourtant, était éminent docteur en Israël, c’est-à-dire enseignant, instruit dans la loi et les prophètes. « Tu es docteur en Israël et tu ne connais pas cela ? » lui dit Jésus.
Et oui, qui que vous soyez, jeune ou âgé, même si votre instruction vous permet d’enseigner les autres, même si vous avez une très bonne connaissance intellectuelle de la Bible, IL VOUS FAUT ÊTRE NÉ DE NOUVEAU.
Que cela veut-il dire ?
A tous ceux qui l’ont reçu (qui ont reçu le Seigneur Jésus), il leur a donné le droit d'être enfants de Dieu, c'est-à¬-dire à ceux qui croient en son nom, lesquels sont nés non pas de sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu. (Jean 1 v.12-13)
Ce qui est né de chair est chair : Pour entrer dans le monde des hommes, il faut passer par la naissance physique. De même, pour entrer dans le royaume de Dieu, autrement dit dans la famille de Dieu, il faut obligatoirement passer par la nouvelle naissance qui, celle-ci, est spirituelle : Ce qui est né de l’Esprit est esprit. « Si quelqu’un n’est pas né d’eau et de l’Esprit, dit Jésus, il ne peut pas entrer dans le royaume de Dieu ». L’eau nous parle de la Parole de Dieu (voir Ephésiens 5 v.26), et la nouvelle naissance est l’application de la Parole de Dieu par l’Esprit Saint qui travaille le cœur jusqu’à le convaincre au sujet du péché (Jean 16 v.8) puis l’amener à la repentance et à la foi. Naître de nouveau c’est recevoir une nouvelle vie : la vie divine et éternelle.
Remarquons l’insistance de Jésus par ces deux petits mots «il faut» qui ont une grande signification. La nouvelle naissance est une nécessité absolue, un impératif indispensable pour entrer dans le royaume de Dieu. Jésus n’a pas dit : « il faut vous améliorer » ou : « changer votre façon de vivre ». Un buveur qui décide de ne plus boire d’alcool fait bien, mais il n’entre pas dans le royaume de Dieu pour autant. Il lui faut être né de nouveau.
Ces paroles ne peuvent être comprises que de celui qui en a fini avec lui-même et avec ses œuvres et qui réalise que, quoiqu’il fasse, il restera toujours avec sa nature pécheresse (la chair) qu’il a hérité de ses parents. Il lui faut une autre nature, une nouvelle vie, autrement dit, il lui faut naître de nouveau.
Mais comment ôter nos péchés des yeux de Dieu qui est saint et ne peut voir le mal sans le punir ? Comment peut-il nous donner une nouvelle vie en pardonnant nos péchés sans que sa justice soit satisfaite ? C’est impossible ! « Comment cela peut-il se faire ? » demanda Nicodème. La réponse se trouve dans le 2ème « IL FAUT » que Jésus exprime dans cette même conversation avec Nicodème : « IL FAUT que le Fils de l’homme soit élevé (sur la croix) afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle » (v.14)
Pour que nous puissions nous approcher de Dieu, il fallait que nos péchés soient expiés. La sainteté et la justice divine ne pouvaient être satisfaites autrement que par une sainte victime, et seul, Jésus pouvait se présenter en sacrifice parfait. Élevé sur la croix, il a payé le prix de toutes nos fautes, subissant à notre place la colère divine que nous méritions. Ainsi, nos péchés étant expiés, effacés, oubliés, nous pouvons nous approcher de Dieu par la foi en Jésus Christ et recevoir une nouvelle vie, la vie éternelle.
Avant d’affronter la croix, Jésus a employé plusieurs fois cette expression : « IL FAUT » :
« IL FAUT que le Fils de l'homme souffre beaucoup, et qu'il soit rejeté... et qu'il soit mis à mort, et qu'il ressuscite trois jours après » (Marc 8 v.31, Luc 9 v.32, 17 v.25, 24 v.7
Et quand il fut ressuscité :
« Ne FALLAIT-IL pas que le Christ souffre ces choses et qu'il entre dans sa gloire ? » (Luc 24 v.26)
Les 2 « IL FAUT » :
Du côté de Dieu :
« IL FAUT que le Fils de l’homme soit élevé afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique... »
Du côté de l’homme :
« ...afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3 v.16)
Et pour avoir la vie éternelle,
« IL VOUS FAUT ÊTRE NÉ DE NOUVEAU » (ibid. v.8)


15/03/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1062 autres membres