7

 

 

Lecture : Éphésiens 4/14 et 15

Combien de personnes sont choquées par les sectes ! Certaines sont extravagantes, et on serait tenté de dire « folkloriques ». D’autres ont des comportements dangereux pour l’équilibre mental des gens. Et puis d’autres encore, prennent un aspect évangélique, dynamique, séduisant, parlant d’amour… Dans toute cette confusion, beaucoup sont troublés, beaucoup sont tentés de faire l’amalgame avec l’Eglise authentique de Jésus-Christ.

Cela a toujours été le cas, et l’apôtre Paul disait déjà aux Éphésiens :

« Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n’est donc pas étrange que ses serviteurs aussi se déguisent en ministre de justice, leur fin sera selon leurs œuvres ».

Il est tout à fait logique que Satan essaie de semer la confusion dans ce monde. Nous savons que Jésus revient bientôt, aussi l’adversaire désire-t-il faire reculer le message de la vie, empêcher les âmes de venir à Christ. Pour cela, il faut qu’il décourage les gens de nous écouter.
Nous ne devons pas être troublés, mais nous rappeler que « leur fin sera selon leurs œuvres ». En face de « leurs œuvres », le monde doit voir nos « œuvres ».

« Quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour » (1 Jean 4/7-8).

Si nous voulons prouver au monde que nous ne sommes pas sectaires, il faut qu’il puisse voir en nous un profond et réel amour. Notre amour doit s’ouvrir au monde. Jésus nous a ordonné :

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Matthieu 22/39).

Et puis, prions… Jésus revient bientôt et, le principal, c’est qu’un jour très prochain, nous serons avec lui. Laissons le Seigneur s’occuper des « serviteurs de Satan qui se déguisent en ministres de justice », et que notre vie révèle au monde Jésus au milieu de nous.

Jean-Pierre DALMASSO