* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Les fêtes religieuses ( Plaire au Seigneur )

Vous observez des jours, des mois, des saisons, des années! Je crains à votre sujet d’avoir peut-être travaillé pour vous en vain. Ga 4:10,11
Si vous êtes morts avec Christ aux principes du monde, pourquoi, comme si vous étiez encore en vie dans le monde, vous soumettez-vous à des ordonnances? Col 2:20

Dans l’esprit de nombreuses personnes, la religion implique l’observance de fêtes religieuses qui jalonnent l’année. S’appuyant sur des versets comme ceux cités en tête, mais lus hors contexte, on serait tenté de blâmer toutes les personnes qui, pour une raison ou une autre, maintiennent un certain rituel pour des fêtes dites chrétiennes, celles qui rappellent des événements de la vie de Jésus rapportés dans le N.T.

L’apôtre Paul lui-même a tenu compte du calendrier des fêtes juives à certaines occasions. Lors de son deuxième voyage missionnaire, il déclare aux croyants d’Éphèse: Il faut absolument que je célèbre la fête prochaine à Jérusalem; je reviendrai ensuite vers vous, si Dieu le veut (Ac 18:21). Au cours du voyage suivant, nous apprenons qu’il se hâtait pour être à Jérusalem, si possible, le jour de la Pentecôte (Ac 20:16). Comme la Pentecôte était la fête du grand rassemblement juif, voilà pour lui une belle occasion à saisir pour la proclamation de l’Évangile!

Au sujet du sabbat et des fêtes que des chrétiens convertis du judaïsme ne pouvaient se résoudre à abandonner, Paul dit: L’un estime un jour plus qu’un autre jour, et l’autre estime tous les jours égaux: que chacun soit pleinement persuadé dans son propre esprit. Celui qui fait attention au jour le fait à cause du Seigneur… et il rend grâces à Dieu (Ro 14:5,6).

Quelle que soit notre conviction sur ce sujet, le principe demeure: Que chacun soit pleinement persuadé dans son propre esprit. Bien entendu, ce principe n’a aucune valeur si l’on fait dépendre sa piété ou son salut de l’observance de ces jours, car il ne s’applique pas aux bases de la foi chrétienne. C’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi, et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu; non pas sur la base des œuvres (Ep 2. 8-9).

Quelles que soient nos opinions sur les fêtes, c’est chaque jour de l’année que nous devrions être remplis de reconnaissance pour la venue de Jésus dans ce monde, son élévation sur la croix, sa résurrection, son ascension et la venue de l’Esprit.

 



11/06/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 907 autres membres