* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Les «Onésime» de Dieu ( Plaire au Seigneur )

télécharger

 

 

À cause de l’amour, je te prie plutôt, tel que je suis, Paul, un vieillard - et maintenant aussi prisonnier de Jésus Christ, je te prie pour mon enfant que j’ai engendré, étant dans les chaînes, Onésime. Il t’a été autrefois inutile, mais maintenant il est utile, à toi comme à moi; et je te l’ai renvoyé, lui qui est comme une partie de moi-même.Phm 1:8-13

Onésime, esclave de Philémon, s’est enfui loin de son maître, probablement après l’avoir volé. Il se retrouve à Rome. Il y rencontre l’apôtre Paul qui le conduit à la foi en Jésus Christ.

Notre histoire ne ressemble-t-elle pas à la sienne? Autrefois, nous étions les esclaves de nos passions et, comme Onésime, insoumis à notre Maître, à Dieu lui-même. Nous nous sommes enfuis loin de lui pour échapper au devoir qui s’impose à toute créature d’obéir à son Créateur. De plus, comme Onésime, nous avons soustrait à Dieu ce qui lui appartient: notre temps, nos corps, nos facultés, notre volonté, nos biens, etc.

Mais comme Onésime, nous avons rencontré une personne qui a totalement changé notre vie. Cette personne, c’est Jésus Christ, notre Sauveur devenu notre Seigneur. Autrefois, nous ne nous préoccupions pas du tout de la volonté de Dieu, maintenant nous obéissons à notre Seigneur, et nous le faisons avec joie, parce que nous apprécions sa grâce.

Paul s’engage à rembourser le tort qu’Onésime a causé à Philémon; Jésus Christ a payé toutes les dettes que nous avions contractées envers Dieu.

Paul intercède pour Onésime, Jésus Christ le fait pour nous. Voyez la prière du Seigneur (Jean 17) et vous comprendrez que Jésus Christ désire le meilleur pour chacun de nous. Il y décrit notre relation avec Dieu comme une relation d’amour, une relation d’enfants vis-à-vis de leur Père.

Paul souhaite que Philémon affranchisse Onésime de l’esclavage; le Seigneur déclare qu’il nous a affranchis et nous a placés dans la liberté des enfants de Dieu.

Onésime est retourné dans la maison de Philémon où les chrétiens de Colosses s’assemblaient. Nous aussi, nous avons le privilège de faire partie de la famille de Dieu.

Alors que nous étions autrefois inutiles pour Dieu, nous pouvons lui être utiles, de vrais Onésime (mot qui signifie «utile») au service d’un nouveau Maître!



28/02/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1066 autres membres