* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Les particularités de servir Dieu à temps plein par Jérémy Sourdril

 

Le serviteur de Dieu est un responsable

Cette parole est certaine :

1 Cette parole est certaine : Si quelqu'un aspire à la charge d'évêque, il désire une oeuvre excellente. 2 Il faut donc que l'évêque soit irréprochable, mari d'une seule femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l'enseignement.

Désirer servir Dieu est une belle intention. Mais Paul veut tout de suite clarifier les choses, en définissant les devoirs de ceux qui aspirent à cette responsabilité dans l'église. Car nous parlons bien ici de responsabilité. C'est pourquoi l'apôtre énumérera 17 obligations que doit remplir celui qui aspire à être un dirigeant dans l'Église. La plupart des gens ne comprennent pas du tout les réalités d'un serviteur de Dieu, et un serviteur de Dieu qui n'a jamais travaillé dans le monde séculier aura bien du mal à comprendre la réalité d'une personne qui travaille dans le monde.

D'un côté, la personne qui travaille dans le monde ne comprendra pas pourquoi le pasteur n'est pas disponible pour un rendez-vous, alors que c'est son travail ; et le pasteur ne comprendra pas pourquoi la personne n'est pas disponible pour servir dans l'église en soirée.

Nous ne pouvons pas catégoriser les gens selon leur métiers, car dans un même métier on peut trouver des personnes paisibles et d'autres qui sont angoissées, des personnes avec de bons responsables et d'autres avec des responsables qui les harcèlent.

Il existe, dans ce monde, bien des métiers difficiles et fatigants. Et même si chaque personne subit d'une certaine façon les pressions du travail, ces pressions ne sont pas les mêmes pour tous. Les chefs d'entreprise ont souvent bien plus de pression que leurs employés, même si certains employés font parfois face, bien entendu, à de multiples pressions psychologiques ou physiques. La petite différence, et pas des moindres, est que, souvent, lorsque l'employé quitte le bureau, son travail est terminé et il peut vaquer à ses activités. Le patron ou le responsable, lui, ne déconnecte pas souvent. C'est la raison pour laquelle il y a tant de burn out. En fait, un chef d'entreprise a la pression des salaires, du rendement et de l'avancement. Le salarié a la pression d'exécuter les tâches qu'on lui demande.

Quelques différences entre un serviteur de Dieu et un métier séculier

Mon but, aujourd'hui, n'est pas du tout d'essayer de démontrer que servir Dieu à temps plein est la chose la plus difficile du monde. Ce serait faux. Je voudrais simplement montrer quelques différences entre le serviteur de Dieu et un métier séculier.

Le serviteur de Dieu a une grande responsabilité vis à vis de Dieu, et vis à vis des hommes.

Le serviteur de Dieu est un serviteur, une sorte d'esclave de Dieu.

Le serviteur de Dieu subit des pressions spirituelles. Il vit constamment dans un combat spirituel.

Le serviteur de Dieu travaille souvent avec des bénévoles, et il a été démontré que c'est l'une des choses les plus difficiles à faire.

Le serviteur de Dieu ne travaille pas pour l'argent. S'il n'est pas payé, il continuera quand même à servir Dieu.

Le serviteur de Dieu ne prend souvent pas de retraite. Il continue à servir Dieu jusqu'à son dernier jour.

Le serviteur de Dieu ne choisit pas la ville ou le pays où il habite. C'est un « pantin de Dieu », et Dieu peut le déloger à tout moment.

Une journée dans la vie d'un serviteur de Dieu

Il n'y a pas de journée type pour un serviteur de Dieu, et les journées peuvent différer selon le type de ministère. Les pasteurs sont souvent les ministres qui vivent le plus de pression. Les 4 autres ministres ont plus de pressions financières que le pasteur, surtout l'évangéliste qui est un ministère itinérant. Le prophète subira souvent des pressions spirituelles élevées, et avec l'apôtre, ils devront parfois payer un prix plus fort que les autres à ce niveau. Le ministère pastoral reste le ministère le plus difficile à bien des égards.

Il y a différentes façons de gérer son ministère et son temps, mais chaque jour, le pasteur devrait passer du temps avec Dieu dans la prière et la méditation de la Bible. Les apôtres voulaient passer leur temps à l'étude de la Parole de Dieu, à la prière et à la prédication, mais la réalité pour beaucoup est qu'ils s'occupent de la comptabilité, de l'administration, de la gestion des bénévoles et des services, des visites, de la relation d'aide, etc. Le ministre de Dieu doit absolument devenir une personne rigoureuse et ordonnée pour se dédier le plus possible à la prière et à l'étude de la Parole de Dieu, sans quoi il échouera.

Chaque semaine, un grand nombre de personnes s'attendent au serviteur de Dieu pour des besoins variés. On peut faire appel à ses services en semaine, le week-end ou en pleine nuit. Celui-ci doit être dépendant de Dieu et ne compter que sur Dieu. Sa grande difficulté est de travailler à la fois avec Dieu et avec les hommes; à la fois dans le surnaturel et dans le naturel. Le pasteur ressemble bien plus à un directeur d'entreprise qu'à un « simple » employé dans ses fonctions, sans pour autant bénéficier du salaire de celui-ci. Mais il ressemble bien plus à un employé dans ses relations avec les gens. Ses charges sont multiples et les pressions qu'il subit sont variées, c'est pourquoi il ne compte pas ses heures.

L'apôtre Paul dit à ce sujet :

9 Car Dieu, ce me semble, a fait de nous, apôtres, les derniers des hommes, des condamnés à mort en quelque sorte, puisque nous avons été en spectacle au monde, aux anges et aux hommes. 10 Nous sommes fous à cause de Christ; mais vous, vous êtes sages en Christ; nous sommes faibles, mais vous êtes forts. Vous êtes honorés, et nous sommes méprisés ! Lire la suite

Les choses ne vont pas toujours jusque-là, mais le véritable serviteur de Dieu est mort aux plaisirs de ce monde.

Jésus dit :

10 Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné, dites : Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire.

Les serviteurs de Dieu que je connais travaillent tout le temps. Certains, qui n'ont pas de vision, peuvent se prélasser, et l'oeuvre que Dieu leur a confiée périra. Mais ceux qui servent le Seigneur comme il faut devront travailler sans cesse. Les mauvais serviteurs peuvent profiter de leur position pour dominer les autres et profiter de leur argent, mais les bons serviteurs serviront sans dominer et sans aucun désir d'un profit quelconque.

Les serviteurs de Dieu doivent se lever tôt, travailler la journée, préparer, organiser et diriger les réunions du soir, travailler le dimanche et prier souvent longtemps le samedi…. Les disciples de Jésus n'avaient souvent pas le temps de se reposer ni de manger. Bien des serviteurs de Dieu commencent à prendre des vacances au bout de 10 ou 15 ans de service. Beaucoup de pasteurs sont en congé le lundi, et travaillent les 6 autres jours de la semaine. Il y aurait tant à dire sur la journée d'un serviteur de Dieu, mais ce que je retiens par-dessus tout, c'est que servir Dieu à temps plein est une vie de sacrifice.

 

Photo de Jérémy Sourdril

Jérémy Sourdril

Serviteur de Dieu

 



06/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 776 autres membres