* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Les promesses de Dieu ( Plaire au Seigneur )

Copy-of-Les-promesses-de-dieu-1-1280x640

 

 

L’Éternel avait dit à Abram: Va-t’en de ton pays, et de ta parenté, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai; et je te ferai devenir une grande nation…; et en toi seront bénies toutes les familles de la terre.Ge 12:1-3

C’est le début d’une histoire extraordinaire dans un contexte étonnant. En effet, deux événements majeurs ont précédé ce récit: d’abord un jugement qui réduit l’humanité à une seule famille, celle de Noé sauvé du déluge; puis une folle épopée où les hommes cherchent à prendre en main leur propre destinée et commencent à construire une ville et la tour de Babel. Dieu les arrête, brouille leur langage pour qu’ils ne se comprennent plus et les disperse.

Après ces événements étalés sur plusieurs siècles, Dieu choisit un homme, Abraham, à qui il fait des promesses. Ces promesses annoncent le grand dessein de Dieu pour l’humanité rebelle: du peuple issu du patriarche naîtra le Messie qui apportera le salut aux hommes.

Pour réaliser de telles promesses, Dieu se sert de l’homme, preuve de son intérêt et de son profond amour pour sa créature égarée sur les chemins de l’indépendance.

Son choix porte la marque de sa souveraineté. Il appelle Abraham, qui ne semble pas avoir les bonnes caractéristiques, car il est âgé de 75 ans et son couple est stérile (Ge 11:30). Mais Dieu connaît à l’avance la réaction de foi que manifestera Abraham.

Toutes les initiatives viennent de Dieu. Il donne à Abraham l’ordre ferme d’aller vers une destination imprécise, Va-t’en de ton pays…, qui le prive de toutes ses racines nationales et familiales. Mais Dieu associe à l’obéissance à cet ordre des bénédictions personnelles et universelles.

Un homme qui reçoit de telles promesses doit sans cesse regarder au-delà de lui-même, vers Dieu, et faire ainsi l’expérience de la foi. Pour Abraham la foi était bien l’assurance de ce qu’il espérait et la conviction de réalités qu’il ne voyait pas (Heb 11:1).

La réponse d’Abraham à l’appel de Dieu est une éclatante démonstration de foi: Il s’en alla, comme l’Éternel lui avait dit et ensuite il bâtit là un autel à l’Éternel et invoqua le nom de l’Éternel (Ge 12:4,8).



24/06/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1066 autres membres