* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Les quatre axes de la mission ( Paul Calzada )

 

 

« Allez par tout le monde et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. » (Marc 16.15)

Le premier axe de toute œuvre missionnaire c’est l’évangélisation. C’est le travail de base. La Parole de Dieu, la Bonne Nouvelle du salut

est annoncée à ceux qui l’ignorent.

Ce travail peut revêtir diverses formes : Campagnes massives drainant des foules. Evangélisation de rue. Evangélisation de certains groupes sociaux : hommes, femmes, analphabètes… Evangélisation discrète, dans les pays fermés. L’évangélisation au travers des médias : la radio, la télévision, internet.

Pour accomplir ces diverses formes d’évangélisation il sera nécessaire d’avoir des personnes (hommes ou femmes) équipées de dons particuliers, appelées et préparées pour ces diverses formes d’évangélisation.

Le deuxième axe se trouve dans cette demande de Jésus : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant … et

enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit » (Matthieu 28.19).

Après avoir évangélisé et amené de nombreuses âmes à la conversion, au salut, au baptême d’eau, la mission doit se poursuivre en regroupant les

croyants, et en les enseignant pour en faire des disciples..

C’est ce qu’ont fait les premiers missionnaires mentionnés dans le livre des Actes, comme nous le voyons dans Actes 11.26 ; Actes 14.21/22 ; Actes 18.11.

Ce travail est moins spectaculaire que celui de l’évangélisation, il nécessite plus de temps, plus de patience, plus de persévérance. Il est fait de joies et de déceptions, de larmes et d’encouragements.

Le troisième axe consiste à former des ouvriers comme le rappelle Paul : « Et ce que tu as entendu de moi, en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres » (2 Timothée 2.2).

Paul avait découvert ce disciple de qui l’on rendait un bon témoignage. Il le prit avec lui pour le former au service de Dieu.

Lorsque des églises ont été établies, le travail missionnaire se poursuit par la formation d’ouvriers en leur dispensant un enseignement

doctrinal sain et méthodique.

Nous voyons que l’apôtre Paul après avoir travaillé à Ephèse, après avoir formé des anciens, en vient à leur remettre la responsabilité de l’œuvre (Actes 20.25/28).

Le quatrième axe de la mission de l’Église, c’est d’apporter une aide aux pauvres dans l’Esprit de l’Évangile (Matthieu 25.40).

L’activité charitable fait partie du témoignage de l’Église comme étant l’expression pratique de l’amour envers les nécessiteux.

Suivant le contexte économique et social où elle travaille, chaque église peut être amenée à participer à la responsabilité financière et morale d’œuvres qu’elle juge nécessaires et qu’elle accrédite : dispensaires, orphelinats, écoles, classes d’alphabétisation, ateliers, centres culturels, garderies, cantines etc.

Une question pour ce jour :

Où en es-tu dans ton engagement pour la mission ? Il y a tellement d’objectifs à atteindre qu’il y a certainement une place pour toi.

 



12/06/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 881 autres membres