Les trois grandes vérités de l’Évangile ( Pasteur Daniel Bodolec ) - * JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Les trois grandes vérités de l’Évangile ( Pasteur Daniel Bodolec )

Cher(e) ami(e), vous êtes-vous posé des questions au sujet de Dieu ? Je

voudrais vous dire que l’Évangile donne des réponses à nos questions.

Tout d’abord :
   
Qui suis-je ? Vous êtes-vous déjà posé cette question : « Pourquoi suis-je sur la terre ? Où vais-je ? »

 

Certains disent :
   
« Pour le moment, nous vivons, un jour nous mourrons, c’est ainsi. »

 

D’autres déclarent :
   
« C’est le destin. » Nous touchons du bois, nous croisons les doigts pour que la chance soit de notre côté, nous espérons tout simplement ne pas être nés sous une mauvaise étoile.

 

D’autres encore affirment :
   
« Nous sommes le produit du hasard, il ne faut pas trop chercher à comprendre ces choses-là ! »

 

D’ailleurs, Le hasard est un mot d’origine arabe, voulant dire "coup de dés." Alors, si vous êtes tombé sur le bon numéro, tant mieux pour vous.

Si c’est le mauvais, tant pis !

 

Je voudrais vous dire que nous sommes plus qu’un être biologique qui serait le fruit du hasard. Nous sommes bien plus qu’un accident biologique ou le fruit d’une rencontre physique entre notre père et

notre mère :

 

1. La première vérité de l’Évangile :

Nous sommes une créature de Dieu et nos racines sont en Dieu. Il y a un texte magnifique dans la Bible, dans le livre des Psaumes, au chapitre 139, versets 13,15,16, qui dit ceci :
   
« C’est toi qui as formé mes reins, qui m’as tissé dans le sein de ma mère… Mon corps n’était point caché devant toi, lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, tissé dans les profondeurs de la terre. Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient ; et sur ton livre étaient tous inscrits les jours qui m’étaient destinés, avant qu’aucun d’eux existe. »

 

N’est-ce pas merveilleux ? Dieu nous voyait, chacun d’entre-nous, alors que nous n’étions qu’une masse informe. N’est-ce pas l’échographie avant l’heure, en quelque sorte ? La main de Dieu était là, nous tissant dans le sein de notre mère. Dieu nous connaissait déjà. D’ailleurs, la Bible nous dit que le Seigneur nous connaissait avant même la fondation du monde. Quelle étrange affirmation ! quel mystère ! et pourtant, c’est

une réalité : Dieu nous connaît !

Et pour beaucoup d’entre-nous, nous ne le connaissons pas et c’est pourquoi nous vivons bien souvent indépendamment de Lui. Nous sommes comme des branches coupées de son tronc, comme des musiciens qui ne jouent qu’avec une seule note de musique. Or, si nous sommes des créatures de Dieu, comme l’affirme la Bible, nous ne sommes, par conséquent, pas faits pour vivre sans notre Créateur. Or, l’Écriture nous dit aussi qu’il y a eu un point de rupture entre les hommes et Dieu. Ce point de rupture s’appelle le péché, ce qui contrarie d’une

manière terrible nos relations avec Dieu.

 

Cependant, Dieu nous aimant tellement, nous a donné Jésus, son Fils, pour qu’Il meure sur la croix, portant nos propres péchés et réglant ainsi d’une manière définitive et parfaite le problème de notre péché, de notre séparation d’avec Lui. Et si je crois en Jésus-Christ, s’Il fait son entrée dans mon cœur par la foi, alors je suis réconcilié avec Dieu le Père et j’ai désormais un libre accès auprès de Lui : nos

racines sont en Dieu.

 

2. La deuxième vérité que nous enseigne l’Évangile :

Ce Dieu créateur est un Dieu d’amour. Ce Dieu n’est pas insensible à nos problèmes. Jésus-Christ, un jour, dans la synagogue de Nazareth, ouvre le parchemin sur lequel étaient inscrits les textes des prophètes et on lui remet notamment le rouleau du livre du prophète Ésaïe. Voici que Jésus se met à lire : « L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’Il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour

renvoyer libres les opprimés."

(Luc 4 :18,19)

 

Ce texte nous enseigne que Jésus de Nazareth est ce Dieu d’amour dont nous avons besoin. Ce n’est pas un Dieu de théorie, loin de nos problèmes quotidiens, de nos tracasseries, de nos angoisses, de nos appréhensions, mais Il le dit Lui-même : « J’ai été revêtu de cette puissance, du Saint-Esprit, pour guérir ceux qui ont le cœur brisé ». Si nos chirurgiens peuvent remettre à leur place des os brisés, cassés, s’ils peuvent intervenir dans ce domaine, peuvent-ils guérir des cœurs brisés ? Ça ne s’opère pas un cœur brisé - la guérison s’obtient par la foi. Laissez ce Jésus d’amour guérir votre cœur brisé, vous qui connaissez des situations troublantes qui occasionnent tant de douleurs au plus profond de vous-même, vous qui avez plongé dans les ténèbres de la dépression, vous qui êtes sans espérance, vous qui êtes saisi par toutes sortes d’angoisses jour après jour, vous qui craignez, Jésus peut

guérir vos cœurs brisés.

 

3. Et la troisième vérité que nous enseigne l’Évangile est celle-ci :

Ce Dieu créateur en qui nous avons nos racines, ce Dieu d’amour a aussi le pouvoir de changer nos vies, de les transformer, de les métamorphoser. La Bible déclare, dans la deuxième Épitre aux

Corinthiens, au ch 5, verset 17 :

 

« Si quelqu’un est en Jésus-Christ, il est une nouvelle créature (ou « création » selon les versions). Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. »

 

Vous savez que notre plus grand ennemi c’est nous-mêmes - nous avons souvent à lutter contre nous-mêmes. Nous n’avons pas une nature facile, elle est indomptable. Trop de foyers souffrent en raison du mauvais caractère d’un des conjoints. Trop de gens sont vaincus par diverses passions : c’est peut-être l’alcool, la pornographie, les jeux d’argent et autres. Nous avons du mal à nous sortir de tout cela, se sont des pièges dans lesquels nous sommes tombés et nous sommes comme emprisonnés dans ceux-ci. Mais Jésus vient pour te dire, pour nous dire : Tu peux en être délivré. Tu peux devenir une nouvelle créature avec un nouveau tempérament, un nouveau caractère. Le Saint-Esprit agit encore aujourd’hui et transforme des vies. L’Évangile est une puissance

extraordinaire !

 

Je me souviens de cette personne qui rendait ce témoignage. C’était un père de famille rustre et violent. Un jour, il entend l’Évangile et il le laisse transformer sa vie. Lorsqu’il rentre chez lui, sa femme et ses enfants sont apeurés en raison de son retour. Il se cache dans la maison et il les appelle en disant : Aujourd’hui le bonheur est entré dans notre maison ! Et à partir de ce moment-là, tout a changé parce que Jésus avait transformé la vie de cet homme. Vos racines sont en Dieu. Il est un Dieu

d’amour qui transforme les vies !

 

 

 

 



10/09/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 789 autres membres