* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Les victoires de Jésus (2) ( Plaire au Seigneur )

victoire

 

 

Puisque les enfants ont eu part au sang et à la chair, lui aussi (Jésus) de la même manière y a participé, afin que, par la mort, il rende impuissant celui qui avait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable.Heb 2:14,15

Le service de Jésus sur la terre s’achève, mais où sont les fruits de la victoire? Un petit nombre d’hommes l’ont suivi, mais aucun n’a vraiment compris le sens de son ministère.

La dernière soirée se termine par un parcours bien mystérieux pour les disciples, jusqu’au-delà du torrent du Cédron. En entrant dans le jardin de Gethsémané (le mot signifie: «pressoir à huile»), Jésus est saisi de tristesse jusqu’à la mort (Mr 14:34). Il le dit à ses disciples et leur demande de veiller avec lui (Mt 26:38). Mais ils s’endorment. Satan semble se tenir aux aguets, prêt à saisir l’occasion qu’il attendait depuis la tentation au désert (Lu 4:13). Personne ne peut comprendre l’intensité de cette scène où dans l’angoisse du combat… sa sueur devint comme des grumeaux de sang qui tombaient sur la terre (Lu 22:44). L’âme de Jésus est comme broyée, à l’image des olives quand on en extrait l’huile. Mais il sort vainqueur par sa prière instante.

Satan avait voulu faire mourir le Seigneur, mais maintenant il change de stratégie: il voudrait que Jésus refuse de mourir et d’accomplir le plan divin. Il utilise Pierre qui choisit de tirer l’épée pour défendre son Maître. Le Seigneur lui demande de rengainer et triomphe par cette seule parole: La coupe que le Père m’a donnée, ne la boirai-je pas? (Jn 18:11).

Satan, ensuite, voudrait que Jésus utilise son pouvoir pour descendre de la croix, afin que sa perfection se trouve annulée par un acte contraire à la volonté de son Dieu. Comme si la moquerie de la foule ne suffisait pas, les auxiliaires de Satan lancent un défi outrageux à l’adresse de Dieu lui-même: Il s’est confié en Dieu, qu’il le délivre maintenant s’il tient à lui (Mt 27:43). Mais notre Sauveur a décidé d’aller jusqu’au bout de l’œuvre que le Père lui a confiée. Aucune parcelle de victoire n’est laissée à Satan.

Le c’est accompli du Sauveur sur la croix met un point final à son œuvre rédemptrice.



30/04/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1051 autres membres