* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

“L’ESPÉRANCE CHRÉTIENNE”

05-11_2020-Message-Evandis_Lesperance_chretienne-1-1024x640

 

 

L’espérance chrétienne, c’est la vie après la mort, la vie éternelle avec Dieu dans son royaume de gloire. Mais l’espérance chrétienne, c’est aussi l’assurance que dans ce monde, quand on est né de nouveau, on n’est plus jamais tout seul, Jésus est avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde. Il est notre guide, notre ami, notre berger, notre conducteur, notre confident, notre tout. L’espérance, pour nous, c’est la grâce de Dieu. Nous ne méritons rien. Nous sommes indignes. Nous n’avons pas de privilège particulier. Nous sommes des pécheurs, mais Christ nous est donné et il accomplit, lui, le salut pour nous.

En ces jours de grande incertitude avec la crise sanitaire qui dure, affirmons, réaffirmons notre espérance en Dieu !

Oui, notre espérance, c’est l’amour de Dieu. C’est parce qu’il nous aime qu’il donne, qu’il se donne, lui-même pour nous. L’œuvre de Dieu pour nous repose sur son amour. Il nous a aimés le premier. Il nous a cherchés. Il nous a choisis. Il a écrit nos noms dans son livre de vie et il a tout mis en œuvre pour provoquer une rencontre entre lui et nous.

L’espérance chrétienne, c’est une vie transformée. Dieu ne nous améliore pas, il nous change de l’intérieur. Il nous donne un cœur nouveau, une vie nouvelle. L’homme maquille, déguise, couvre, fait paraître, donne des apparences trompeuses ; mais Dieu, lui, agit au fond des cœurs par son pouvoir merveilleux, et il dit dans Ézéchiel 36/26 :

« Je vous donnerai un cœur nouveau. » 

C’est une promesse pour nous aujourd’hui.

Enfin, on peut dire que l’espérance que nous avons repose sur la Parole de Dieu qui est la vérité et le Seigneur nous a laissé des promesses qui nous concernent personnellement, qui sont pour nous, qui sont à nous et que nous pouvons saisir par la foi. Nous pouvons les expérimenter, les vivre pratiquement, les appliquer à notre cœur maintenant.

Ce qui est écrit ne reste pas dans le domaine de la théorie, de l’intellect, c’est pour le cœur. Dieu parle au cœur et confirme Sa Parole par une action puissante et souveraine. L’Évangile, c’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit. C’est une démonstration d’Esprit et de puissance. Dans l’évangile de Marc, chapitre 16, verset 20

« Les disciples s’en allèrent prêcher partout, et le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient. » 

Et c’est encore vrai aujourd’hui.

L’espérance chrétienne pour nous aujourd’hui repose sur le fait que Jésus a tout accompli pour nous sur la Croix du Calvaire il y a plus de 2000 ans et c’est ce que nous ne devons jamais oublier.

SUR LA CROIX DU CALVAIRE, JÉSUS A TOUT ACCOMPLI POUR NOUS

Il a dit :

« J’ai achevé l’œuvre que tu m’as donné à faire. » (Jean 17/4)

Il a dit aussi :

« Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes. Je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. » (Matthieu 5/17)

En mourant pour nous sur la Croix et à notre place, Jésus a fait une œuvre extraordinaire et merveilleuse. Sa résurrection est la preuve que tout pouvoir lui appartient. Il peut tout sur tout pour tous.

Rien ne lui est impossible. Il est véritablement le vainqueur. Il est celui qu’il nous faut, celui dont nous avons besoin aujourd’hui en ces jours de crise sanitaire pleine d’incertitudes. Il est pour nous la réponse, la solution, le remède. Jésus sur la Croix porte notre misère, nos péchés, nos iniquités, notre folie, notre corruption, notre vanité, nos idoles. Jésus est le Sauveur, le seul et unique, puisque.

« Nul ne vient au Père que par lui, il n’y a aucun autre nom sous le ciel par le moyen duquel nous soyons sauvés. »

« Il est le chemin, la vérité, la vie »,

La Porte, la Lumière, le Berger qu’il nous faut chaque jour. Jésus sauve, pardonne encore nos péchés, lave, purifie et nettoie le cœur du pécheur qui reconnaît son état et qui se repent à ses pieds, le cœur contrit, humilié et brisé.

Jésus sur la Croix porte ce qui nous domine, mais il a dépouillé les autorités et les dominations et les a livrées publiquement en spectacle, triomphant d’elles par la Croix. Ainsi, nous pouvons être sûrs que si nous nous confions en lui par la foi, il peut et veut nous délivrer encore maintenant et pleinement. Toute autorité, tout pouvoir lui appartiennent. Il est au-dessus de tout. Il a détruit les œuvres du diable. Il a renversé les forteresses de Satan. Alors, saisissons maintenant notre délivrance si nous en avons besoin en ce jour.

Jésus a porté nos chaînes, les liens de notre péché. Peut-être y a-t-il parmi les lecteurs des personnes ou des chrétiens encore esclaves de toutes sortes de passions, de vices, de plaisirs. Ne pas pouvoir s’empêcher de jouer, de fumer, de boire, de mettre sa confiance dans des pratiques qui sont plus de la superstition que la vraie foi, mais Jésus libère totalement !

« Celui que le Fils affranchit est réellement libre »

Alors aujourd’hui il faut venir à Jésus tel que nous sommes et abandonner entre ses mains