* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

L’HOMME EXTÉRIEUR ET L’HOMME INTÉRIEUR

télécharger (1)

 

 

Nous le savons que si notre maison terrestre - simple tente - est détruite, nous avons un édifice de la part de Dieu, une maison qui n’est pas faite de main, éternelle, dans les cieux. Car aussi, dans cette tente, nous gémissons, désirant avec ardeur revêtir notre domicile qui est du ciel, si toutefois, même en étant vêtus, nous ne sommes pas trouvés nus.2Co 5:1-3

Nous pouvons difficilement nous faire une idée des souffrances physiques que l’apôtre Paul a endurées dans son ministère de missionnaire itinérant; il en énumère quelques-unes un peu plus loin dans cette même épître (ch. 11). Mais ces difficultés ne l’arrêtaient pas. Pourquoi? Parce qu’il était étreint par l’amour de Christ et, en conséquence, par l’amour pour tous les saints (11. 28).

Il considérait son corps comme une tente fragile et passagère, une habitation transitoire. Il l’appelle aussi son homme extérieur (2Co 4:16) qui dépérit inexorablement à cause des contraintes de la vie, de l’âge. Il endure aussi des privations et des mauvais traitements de la part des hommes, à cause du message qu’il délivre. Et pourtant ce message est celui de la bonne nouvelle de la grâce de Dieu envers quiconque croit, Juifs et non-Juifs.

Par contre, son homme intérieur, par lequel il vit une relation vraie avec son Sauveur, se renouvelle de jour en jour. Il entretient avec son Dieu une communion permanente. Comment envisage-t-il le moment de son départ? Eh bien! il s’en réjouit, à la pensée que son être intérieur n’habitera plus une tente précaire, mais qu’il revêtira de la part de Dieu un édifice stable, une maison éternelle, dans les cieux, un corps transformé, glorieux (Php 3:21). À cause de cette espérance vivante, l’apôtre se dépensait totalement pour l’œuvre à laquelle son Seigneur l’avait appelé. Il savait que son travail pour lui ne serait pas inutile, aussi s’appliquait-il avec ardeur à lui être agréable.

Ne considérons pas Paul comme un héros extraordinaire. Imitons-le, comme lui- même nous invite à le faire; imitons sa foi, son amour, sa confiance, son engagement pour la cause de Jésus Christ. La perspective du retour prochain de Christ devrait nous faire brûler d’amour pour lui et nous rendre capables d’être prêts à mourir à son service, au service de nos frères et sœurs, au service des hommes sans Dieu dans le monde (Eph 2:12), pour leur parler de l’amour de Jésus Christ.



01/10/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1025 autres membres