* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Lumière dans la nuit ( Plaire au Seigneur )

téléchargement (1)

 

 

La lumière brille dans les ténèbres.Jn 1:5

La maison brillamment éclairée se détache dans l’obscurité de la nuit. À l’intérieur, un groupe d’amis se prépare à fêter un anniversaire. Lampes et bougies, habilement disposées un peu partout dans la pièce, illuminent l’intérieur. Tous les convives ne sont pas encore arrivés. Un bruit de pas à l’extérieur pousse le maître de maison à sortir pour accueillir un des derniers invités. En se retrouvant à l’extérieur dans la nuit sombre, encore ébloui par la lumière de l’intérieur, il ne distingue personne et se demande s’il a bien entendu. En revanche, son ami, accoutumé à l’obscurité par son trajet nocturne, discerne aisément la silhouette plus sombre de son hôte qui se détache sur la terre du chemin et il s’approche de lui sans hésiter. Les voilà maintenant qui entrent dans la maison et c’est au tour du visiteur d’être ébloui par la lumière, après son long trajet dans le noir.

Au cours de la soirée, les deux amis rappellent cet incident qui leur suggère une application spirituelle. Celui qui marche dans les ténèbres est capable de percevoir les nuances entre le noir sombre, comme celui des arbres ou des rochers, et l’ombre un peu plus claire des champs ou du chemin. En revanche, pour celui qui passe brusquement de la lumière à la nuit, tout paraît uniformément noir. Nous passons parfois beaucoup de temps à estimer le degré de mal de telle ou telle attitude ou de telle ou telle distraction. Plus nous baignerons dans l’atmosphère du monde, plus nous nous habituerons au «noir clair», que nous trouverons alors tout à fait acceptable, et plus notre sensibilité spirituelle s’émoussera…

Il y a mieux à faire: entrer et rester dans la lumière de la présence du Seigneur. Si nous demeurons dans sa présence par la lecture de la Bible, par la prière, etc., nous verrons la réalité de ce que le monde nous propose: tout est ténèbres. D’autres pourront juger tel film plus ou moins violent, tel livre plus ou moins malsain, telle revue plus ou moins corrompue. Quant à nous, nous pourrons appeler le mal de son vrai nom. Alors, sachant que, quel que soit son degré, le mal est intolérable pour Dieu, nous veillerons à ne pas lui donner notre caution.



21/01/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1062 autres membres