* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

MA CAGE PEUT DEVENIR UNE CITADELLE Catherine Gotte Avdjian

Ma cage peut devenir une citadelle
Des nations s'agitent et des royaumes s'effondrent (...) Avec nous est l’Éternel des armées célestes ; nous avons pour citadelle le Dieu de Jacob. Psaume 46.7-8

Sennachérib, roi assyrien, a multiplié ses conquêtes. Voilà qu’il décide de s’attaquer à Jérusalem et d’y envoyer son général l’assiéger (VIIIème siècle av. J-C.).  Les archéologues ont découvert ses mots retranscrits sur une colonne en lettres cunéiformes : "Lui-même (Ézéchias, roi de Juda), je l'enfermai, comme un oiseau dans sa cage, dans Jérusalem, sa cité royale. Je bâtis une ligne de forts autour de lui et l'empêchai de sortir par la grande porte de la ville."* 

Que de prisonniers pour la foi ont tenu bon grâce à cette "eau vive" qui jaillissait au sein même de leur cellule ! Rappelons-nous comment Paul et Silas, incarcérés, louaient Dieu. L’eau vive de l’Esprit nous aidera à tenir notre période de confinement physique. Car notre âme, elle, n’est pas confinée. Elle peut toujours gambader dans de "vertes prairies" à travers la louange. Cependant sa machination a été vouée à l’échec. (2 Rois 18-19) Une des raisons qui expliquent la résistance de la population, c’est qu’elle ne manquait pas d’eau. En monarque prévoyant, Ézéchias avait fait préalablement creuser sous la cité un remarquable tunnel souterrain, qui captait l’eau de source pour la conduire à l’intérieur de la cité. (2 Rois 20.20)

L’eau vive de l’Esprit nous aidera à tenir notre période de confinement physique.

L’ennemi a cherché à utiliser une autre stratégie : les rumeurs visant à saper le moral, faire douter la population de la fidélité de Dieu, de sa protection. Le roi, désemparé, est allé consulter le prophète Ésaïe. La Parole du Seigneur l’a relevé ("Je protégerai cette ville" - Ésaïe 37.35) et lui a montré la conduite à tenir. 

Comme promis, Dieu est intervenu et toute l’armée assyrienne a pris la fuite. Paul et Silas ont été, eux aussi, délivrés. Cette situation de "confinement" physique ne va pas durer. Mais quoi qu’il arrive, ce qui compte c’est que votre âme ne soit jamais emprisonnée dans la "cage" de la crainte, du doute, de l’inquiétude. Cela sera possible dans la mesure où elle est continuellement abreuvée de l’Esprit Saint et nourrie de la Parole. Peut-être trouvez-vous le temps long et vous demandez-vous "jusqu’à quand ?" Le découragement peut aussi vous guetter. Vous avez besoin de cette parole de Dieu qui s’adresse à vous chaque jour, ce "pain quotidien" spirituel qui vous aidera à tenir bon.

Une prière pour aujourd’hui

Merci Seigneur, car tu es ma "citadelle"**, mon lieu de refuge où je suis en sécurité. Merci pour ton eau, merci pour ton pain. Je ne manque de rien. Amen.

 

* Pour ceux qui sont férus d’archéologie, voici deux articles intéressants sur l’épisode évoqué : http://bible.archeologie.free.fr/sursisroyaumejuda.html 

** Un beau chant à écouter



07/06/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1012 autres membres